×
5 356
Fashion Jobs
Publié le
12 mai 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

JH Group (Sojeans) placé en redressement judiciaire

Publié le
12 mai 2015

JH Group, maison-mère de Sojeans, Jeanstory et Asap Paris, a été placé en redressement judiciaire le 30 avril, avec une période d'observation de quatre mois. Mais la société est même à vendre. Les fondateurs précisent que l'administrateur judiciaire a lancé un appel d'offres pour une cession jeudi dernier avec remise des offres jusqu'au 8 juin.


Raphaël Madar et Sébastien Méjean, fondateurs de Sojeans en 2012 - Sojeans


« Nous avons créé la société il y a quatre ans avec une philosophie de start-up, explique Sébastien Méjean, cofondateur du groupe avec Raphaël Madar. Nous ne sommes pas rentables, mais nous avançons par la recherche de financements externes. »

Fondé autour de Sojeans, un site marchand initialement dédié au jeans, JH Group a bénéficié dès son lancement du soutien du fonds 360 Capital Partners. Il a même racheté en 2012 Jeanstory, un concurrent français, pour le repositionner sur une offre plus streetwear. En 2013, le groupe a réalisé une seconde levée de fonds de 7 millions d'euros, visant à l'époque un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros au niveau continental en 2015. Il avait d'ailleurs renforcé ses équipes pour grandir sur les différents marchés européens.

Mais JH Group a dû lutter contre deux vents contraires forts. « La marge brute trop faible et les coûts marketing de plus en plus élevés. Pour contrer cela, il faut proposer une sélection exclusive ou une marque propre avec des clients qui ne viennent que pour celle-ci. En novembre dernier, nous avons décidé de solliciter des investisseurs issus du commerce ou de l'industrie qui puissent partager leur expérience et nous aider à évoluer. Nous avons eu entre 10 et 15 contacts et nous étions assez confiants. Mais ça ne s'est pas fait. Et nos premiers investisseurs, à qui nous avions expliqué que nous recherchions un partenaire industriel, n'ont pas souhaité réinvestir. »

Pourtant, le projet est lancé. Et fin 2014, JH Group inaugure un nouveau site baptisé Asap Paris. Le dernier né du groupe spécialisé dans l'e-commerce proposait alors un nouveau concept, plus féminin, avec une sélection ciblée et une communication portée par des blogueuses. « La marque propre arrive sous le label Asap Eye. Nous avons pu produire une collection car nous privilégions la continuité de l'opérationnel. Même si nous sommes forcément déçus de ne pas avoir pu développer le projet car il nous apportait une marge brute plus élevée et, avec son concept de communication, des coûts marketing réduits. »

Les fondateurs ont d'ailleurs concentré leurs forces sur ce projet. Le groupe, qui a finalement fait de Sojeans un multimarques proposant notamment des marques de jeans, s'était ainsi recentré sur la France en se désengageant de nombreux marchés export et en choisissant une présence sur des marketplaces en Allemagne, Grande-Bretagne et Espagne. « En 2014, notre chiffre d'affaires était de 7 millions d'euros dont 30 % réalisés à l'international, explique le dirigeant. Nous avions aussi réduit de moitié nos pertes par rapport à l'exercice précédent ». Un chiffre d'affaires toutefois loin des 12 millions d'euros envisagés initialement.

JH Group compte aujourd'hui 15 salariés avec trois sites Sojeans, Jeanstory et Asap Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com