×
Publicités
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
24 avr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jimmy Choo est mis en vente

Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
24 avr. 2017

Voici des nouvelles intéressantes en provenance de Jimmy Choo. Lundi 24 avril au matin, l'entreprise a annoncé une évaluation stratégique et a indiqué « considérer diverses options stratégiques afin de maximiser la valeur pour ses actionnaires et accepter de recevoir des propositions ». Une décision qui ouvre la porte à une cession de Bally International, ainsi que de Belstaff.

Jimmy Choo


Son actionnaire majoritaire, JAB Luxury GmbH, qui possède une participation de 67,66 % dans l'entreprise, a confirmé qu'il soutenait cette décision.

La commission des offres publiques d'achat a accepté que d'éventuelles discussions avec des parties tierces soient conduites dans le contexte d'une « procédure officielle de vente » afin que celles-ci puissent rester confidentielles. L'entreprise a précisé n'avoir pas encore été approchée.

Même s'il n'est pas certain qu'une vente ait effectivement lieu, il s'agit d'excellentes nouvelles. Cette annonce surprise intervient après la publication d'une série de résultats solides qui ont entraîné l'action à la hausse.

Si dans le courant de l'an dernier, l'action valait encore moins d'une livre, à la clôture de vendredi, l'action était cotée à 1,72 livre et avait atteint un plus haut de 1,8 livre il y a quelques semaines.

Jimmy Choo reste toutefois un acteur de taille relativement modeste en comparaison avec les grands groupes internationaux du luxe, avec des ventes de 349 millions de livres (321,2 millions d'euros) et un résultat net inférieur à 20 millions de livres (18,4 millions d'euros).

A titre de comparaison, les dernières ventes semestrielles de Burberry sont ressorties à 1,6 milliard de livres et le niveau de ses ventes en gros sur six mois correspond presque au chiffre d'affaires annuel de Jimmy Choo. Ce dernier reste par contre significativement plus grand que le maroquinier Mulberry, par exemple.

Mais qui sont les candidats potentiels à un rachat de Jimmy Choo ? Son récent retour à la croissance pourrait attirer l'attention d'entreprises de capital-investissement, d'investisseurs chinois ou qataris, ou encore de grands groupes de luxe comme LVMH, Kering, Richemont ou Coach.

Autant d'acteurs donc qui pourraient être intéressés par cette marque à succès. Même si l'an dernier l'activité est restée morose aux Etats-Unis, les ventes ont progressé et la rénovation des magasins a soutenu l'activité. Jimmy Choo a ainsi indiqué que, même aux Etats-Unis, les tendances de ventes s'étaient améliorées depuis un an. La griffe a aussi fait part de son optimisme concernant la persistance de la croissance en Asie, en Europe et au Japon.

Alors que son EBITDA a progressé de 16 % au cours de son dernier exercice, la marque a aussi confirmé le développement des ventes masculines, ainsi que des accessoires, dans la composition de l'activité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com