×
4 957
Fashion Jobs
Publicités
Auteur :
Publié le
24 avr. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Joaillerie: vers une concentration du secteur

Auteur :
Publié le
24 avr. 2013

Les 23 et 24 avril se tenait à Vienne le premier Jewelry Summit, co-organisé par Swarovski et l'International Herald Tribune.

Au deuxième jour du sommet, Kering (ex-PPR) a officialisé le rachat de Pomellato. De quoi expliquer sans aucun doute l’absence d'Andrea Morante, CEO de Pomellato, à la table ronde sur les perspectives du secteur. Ce rachat illustre les propos de Thomas Tochtermann dont l’une des tendances pour 2020 est bel et bien la concentration du secteur.

Ces derniers temps, les Qataris ont régulièrement augmenté leur participation chez Tiffany


Le directeur de McKinsey estime que la part de marché du top 10 devrait dans les sept années passer de 12% à 25%. "Les fonds d’investissement sont encore timides dans le secteur de la joaillerie et les grands groupes sont également à l’affût. A mon avis, il y aura beaucoup de mouvement dans les prochaines années", précise-t-il.

"Pomellato est une très belle marque avec une belle histoire. C’est bien pour Kering, ce rachat. Cette tendance de la consolidation va se poursuivre mais nous ne savons juste pas à quel rythme", commente Markus Langes-Swarovski, membre du directoire du groupe autrichien qui est co-initiateur du sommet de la joaillerie avec sa double casquette de fournisseur pour les fabricants et de marque. La rumeur veut même qu’en plus de Kering et de LVMH, Swarovski aurait regardé de près le dossier de la société italienne.

Avant sa présentation, Colin Welch, président de la société spécialisée dans le conseil en transactions financières Financo, a fait défiler les titres des dernières saisons de la presse avec: LVMH reprenant Bulgari, Gemfiled reprenant Fabergé, les Qataris augmentant leur participation dans Tiffany, sans oublier l’actualité financière de Van Cleef and Arpels, Links of London, Pandora, Harry Winston…. "Kering-Pomellato n’est pas la dernière transaction. Les privaty equity ont changé la donne d’ailleurs, ces derniers temps, dans le secteur. De plus, pour les industriels ou non, les opportunités domestiques ou régionales sont encore importantes dans le secteur", conclut Colin Welch.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com