×
6 762
Fashion Jobs
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion Pricing (H/F)
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Responsable Formation Multi Sites (Retail Learning) Mode Luxe
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
29 janv. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Joe San, chic et ambitieux, annonce déjà un flagship parisien

Publié le
29 janv. 2013

C’est ce qui s’appelle mettre les moyens. Joe San prévoit l’ouverture de sa première boutique, sur 200 mètres carrés, à Paris pour septembre, place Saint-Sulpice dans le VIème arrondissement. Une annonce qui intervient alors que sa première saison entre actuellement en magasins. La jeune marque française, pilotée par le groupe LBY, licencié historique de Serge Blanco, a en effet été lancée l’été dernier sur un créneau haut de gamme décontracté pour l’homme, la femme et l’enfant.

Joe San saison printemps-été 2013.

"Nous avons recherché le très haut de gamme. Sur cette première collection, nous avons axé notre travail sur le denim japonais car nous avons un bureau qui nous apporte des solutions sur les matières à Osaka. Et ce sont les produits qui ont été les mieux perçus, explique Lionel Lauby qui dirige le groupe avec sa sœur Elsa. Donc sur la seconde nous avons appuyé sur ces matières exceptionnelles".

Pour l’automne-hiver 2013/2014, Lionel Lauby explique ainsi avoir composé, en duo avec Stéphane Marquand, l’ancien patron de Joe Black, une collection avec 60% de matières japonaises. Et la proposition, qui comprend chaussures et accessoires, est encore plus aboutie. On trouve ainsi des pièces originales aux belles finitions en jersey irrégulier ou en coton gratté, avec des chemises à partir de 180 euros, des jeans à plus de 200 euros ou encore un pull en cachemire avec effet vieilli par spray à près de 1000 euros. "Nous n’avons pas de limite, admet Lionel Lauby. Je veux aboutir à un résultat différent et on finit par trouver, toujours en axant nos recherches sur la matière".

Un discours qui semble être entendu. Pour sa première saison, la marque compte une trentaine de points de vente en France, s’apprête à ouvrir un shop-in-shop le 23 février sur près de 80 mètres carrés au sein du multimarque toulousain haut de gamme Orly. Un lieu où Joe San va proposer des jeans en tissu japonais réalisés sur-mesure. Puis en septembre donc, la marque ouvrira sa première boutique à l’enseigne sur Paris, en prenant la place d’un magasin Serge Blanco.

"Après la première saison, l’équilibre est de 60-40 entre l’homme et la femme, précise Lionel Lauby. Je pense qu’il y a un potentiel d’une cinquantaine de points de vente en France et de 200, maximum 300 sur le monde entier. Mais, par exemple, notre agent Dimitri Marchand a participé au Pitti Bimbo. Avec des chemises à 120 euros pour l’enfant, il redoutait le retour des clients face à ce positionnement luxe. Mais cela a fonctionné et, sur 300 visites, il a enregistré 30 commandes. C’est un marché de niche, mais il est exceptionnel".

Sur sa première année d’existence Joe San, avec deux commerciaux au niveau européen et des velléités mondiales, vise les 5 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com