×
6 268
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
28 nov. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jones Apparel dit au revoir à Anne Klein

Publié le
28 nov. 2007

« Une des créatrices les plus talentueuses et les plus dynamiques de l'industrie ». Il y a tout juste un an, c'est en ces termes élogieux que Peter Boneparth, ancien président directeur général de Jones Apparel, se félicitait de l'arrivée d'Isabel Toledo. La créatrice devait alors renouveler la griffe trentenaire du groupe, Anne Klein, en reprenant sa direction artistique.


Anne Klein campagne publicitaire automne-hiver 2007/2008

Seulement voilà, deux collections plus tard, Anne Klein n'affiche toujours pas des résultats convaincants. Conséquence, Isabel Toledo est gentiment remerciée et sa ligne suspendue.

Originaire de l'île de Cuba, la créatrice âgée de 46 ans jouit pourtant d'une jolie réputation au pays des professionnels de la mode. Pour preuve l'année dernière, le New York Times la qualifiait de « Figure emblématique » alors que le Women's Wear Daily la classait parmi les cent meilleurs stylistes du monde. Mais les compliments de la presse, même la plus prestigieuse, n'y pourront rien changer.

Car la fin de cette collaboration marque avant tout un changement de cap dans la stratégie du groupe new-yorkais d'habillement. Après le départ de Peter Boneparth en juillet dernier, Jones Apparel souhaitait produire des pièces meilleur marché afin d'attirer une plus large clientèle. Un volte face, surtout que le recrutement d'Isabel Toledo avait pour objectif principal de rajeunir Anne Klein en créant une collection haute de gamme censée attirer les consommateurs vers les lignes moins chères de la marque. Et avant elle, les stylistes de C.P.R. (Réanimation de Perception de Couture en français, ndlr) s'y étaient déjà collés sans résultat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com