×
6 919
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Gestionnaire Marchandise Beauté H/F
CDI · PARIS
UNIQLO
Agent de Sécurité et de Prevention Des Pertes
CDI · LYON
OFFICINE GÉNÉRALE
Responsable de Production
CDI · PARIS
RMS
Responsable de Secteur Bretagne - H/F - Cosmétique Végétale
CDI · RENNES
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Lyon- CDI - 35h- H/F
CDI · LYON
GANT FRANCE
Contrôleur de Gestion - Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
STORE & SUPPLY
Account Manager E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
HERMES
CDI - Prévisionniste Bijouterie Fantaisie (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Junior Chapeaux & Gants Homme (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Responsable Des Opérations Montaigne
CDI · PARIS
ATLAS FOR MEN
Prévisionniste Des Ventes - Analyste Produits
CDI · PARIS
GOYARD
Responsable Communication Digitale
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Commercial(e) Wholesale Monde
CDI · PARIS
LCH BOUTIQUE WINDOW NEXT
Assistante Digitale, Commerciale et Administrative
CDI · CROIX
PAGE PERSONNEL
Production Project Management H/F
CDI · CLICHY
RALPH LAUREN
Business Analyst Manager - Responsable Analyse Commerciale
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Manager Sales Planning (Wholesale)
CDI · PARIS
CELIO
Chef de Produit H/F
CDI · SAINT-OUEN
RETAIL CONSEIL
Senior Sales, Grands Comptes France/Benelux
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Communication Internationale
CDI · PARIS
CACHE CACHE
Responsable E-Commerce (H/F)
CDI · SAINT-MALO
Publicités
Par
AFP
Publié le
16 févr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jos. A. Bank veut contrer une OPA en rachetant Eddie Bauer

Par
AFP
Publié le
16 févr. 2014

NEW YORK, 14 fév 2014 (AFP) - Objet d'une offre publique d'achat hostile de son concurrent Men's Wearhouse, la chaîne américaine de vêtements pour l'homme Jos. A. Bank Clothiers a annoncé vendredi qu'elle allait racheter le vendeur de vêtements de sports et de loisirs Eddie Bauer pour 825 millions de dollars.

JosBank.com


Il espère échapper ainsi aux griffes de son poursuivant.

L'opération se fera en cash et par actions, indique le vendeur de costumes dans un communiqué. Jos. A. Bank propose en effet 564 millions de dollars en numéraire et 4,7 millions de nouvelles actions au prix de 56 dollars par titre, ce qui valorise Eddie Bauer, spécialisé dans l'équipement de plein air, à 825 millions de dollars.

Au terme de la transaction, le fonds Golden Gate Capital, propriétaire d'Eddie Bauer, détiendra 16,6% du capital de Jos.A. Bank, ce qui en fera un actionnaire "majeur", précise le spécialiste de vêtements pour l'homme.

L'opération va avoir un impact positif immédiat sur ses comptes et "probablement" en 2015, ajoute Jos. A. Bank dans son texte.

La nouvelle entité va totaliser environ 1 000 magasins: Eddie Bauer, qui est basé dans l'Etat de Washington (nord-ouest des Etats-Unis) est à la tête d'un réseau de 370 magasins, contre 600 pour Jos. A. Bank.

En grossissant ainsi de taille, Jos. A. Bank devient beaucoup plus cher que lorsque Men's Wearhouse avait proposé de le racheter.

Le vendeur de costumes a fait en outre un geste en direction de ses actionnaires en annonçant le rachat de 4,6 millions de ses actions pour 300 millions de dollars. Il va les acquérir au prix de 65 dollars par titre, ce qui représente une prime de 18,35% au cours de clôture (54,92 dollars) jeudi soir à la Bourse de New York.

Avec l'entrée du fonds Golden Gate dans son capital, il pourrait porter une nouvelle offensive contre Men's Wearhouse puisque c'est ce fonds qui lui avait proposé en octobre dernier de financer son OPA sur son rival en lui apportant 250 millions de dollars de fonds propres.

Jos. A. Bank et Men's Wearhouse s'affrontent depuis octobre dernier, lorsque le premier avait révélé envisager de lancer une offre de 2,3 milliards de dollars sur Men's Wearhouse.

La nouvelle entité aurait totalisé 1 700 magasins en Amérique du Nord et un chiffre d'affaires de 3,5 milliards de dollars.

Selon la technique dite du "pacman", Men's Wearhouse avait répliqué en lançant à son tour une offre d'achat hostile de 1,6 milliard sur son agresseur.

Début février, Men's Wearhouse avait adressé une lettre ouverte aux administrateurs de sa cible, pour les encourager à réexaminer sa proposition.

Le groupe s'était même dit prêt à envisager un relèvement de son offre s'il obtenait un accès limité aux comptes de Jos. A. Bank, qui avait décliné.

lo/sl/eb

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.