×
Publié le
4 mars 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Juliette Has a Gun lance du prêt-à-porter

Publié le
4 mars 2009

Après le succès des trois premiers parfums Juliette Has a Gun, l’univers de la griffe s’élargit avec la naissance d’une collection de prêt-à-porter. Créateur du concept, Romano Ricci est aujourd’hui rejoint par sa sœur Antina, la styliste du projet.


Antina et Romano Ricci

Parti de l’envie de transposer la Juliette de Shakespeare au XXIe siècle, Romano Ricci s’est lancé dans l’aventure de Juliette Has a Gun en 2006. « Je suis parti en quête d’une esthétique olfactive, explique le créateur. Je voulais donner une sorte d’arme... de séduction aux femmes. Une espèce d’ascendant sur l’homme ». Naissent ainsi les fragrances Miss Charming, Lady Vengeance et Citizen Queen, les trois premiers épisodes d’une saga de cinq parfums.

Mais entre temps, le concept de la marque poursuit sa maturation et s’enrichit aujourd’hui d’une collection de prêt-à-porter. « Juliette Has a Gun a toujours été présentée comme un univers qui a vocation à se diversifier avec le temps », poursuit Romano Ricci.

Pour mener à bien cette évolution vers l’univers du prêt-à-porter, il a fait appel à Antina, sa sœur cadette de quinze mois. Diplômée de la Chambre Syndicale de la Couture, celle-ci est tout simplement chargée de donner corps à Juliette.


Robe Calamity Juliette et son parfum assorti : Lady Vengeance

Cela donne une dizaine de looks très masculins-féminins inspirés du costume et du smoking. Principalement constitué de robes vestes et d’un combi-bermuda, le vestiaire se fait sobre et efficace, tout de noir rehaussé de rouge ou de blanc. Double boutonnage, queue de pie, biais contrastant, boutonnage croisé et même chapeau de feutre, l’homme n’a jamais autant inspiré le vestiaire des femmes. Les formes sont près du corps et les matières très coutures (grain de poudre, organza, radzemire). Clin d’œil ludique, chaque robe est un écho à un parfum de par son style. Quant aux prix, ils devraient osciller entre 500 euros et 800 euros en magasins.

D’ailleurs, comme pour le parfum, ceux-ci seront très sélectives, soit une trentaine à travers le monde. Les premières commandes devraient être prises sur le showroom Juliette Has a Gun qui se tiendra à Paris du 9 au 12 mars, pour une arrivée en boutique dès la rentrée prochaine.

Devraient suivre dans la foulée la sortie d’une nouvelle fragrance Juliette Has a Gun et l’élaboration d’une ligne de cosmétiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com