×
4 976
Fashion Jobs
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
HERMES
CDI - Chargé de Stock (H/F) - Biarritz
CDI · BIARRITZ
HUGO BOSS FRANCE
After Sales Manager H/F
CDI · PARIS
BLUEMARBLE
Chef de Produit
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Produit Développement PAP H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Directeur Régional (H/F) – Mode – CDI - Paris
CDI · PARIS
PROJECT X PARIS
Responsable de Réseau de Franchises Europe
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
THE NETWORKERS
Directeur Retail H/F
CDI · MASSY
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Gestionnaire Stock Retail H/F
CDI · PARIS
GROUPE CITY ONE
Chargé Des Relations Sociales H/F (Roissy)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
GALERIES LAFAYETTE - CB
Acheteur Exploitation et Travaux H/F
CDI · PARIS
TEZENIS
Animateur Régional Des Ventes - CDI - Paris (H/F)
CDI · PARIS
HERMES
CDI - Information Security Officer (Riso) - H/F
CDI · PIERRE-BÉNITE
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Logistic & Supply Project Manager H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Boulogne Billancourt - CDI
CDI · NANTERRE
PANDORA
Merchandise Financial Planner / Open to Buy
CDI · MADRID
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · BIARRITZ
CITADIUM
Area Manager Citadium Caumartin H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Cannes/ Nice - CDI 35h - H/F
CDI · NICE
MARINE SERRE
Responsable Presse et Relations Publiques
CDI · PARIS
MADE IN DESIGN
Directeur Commercial Design Décoration Made in Design H/F
CDI · PARIS
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Coordinateur Gestionnaire de Stock H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kao : bond du bénéfice net semestriel, mais le regain du yen pèse sur l'activité

Par
AFP
Publié le
28 juil. 2016

Le groupe japonais de cosmétiques Kao a vu son bénéfice net bondir de 35,6 % au premier semestre 2016 et confirmé sa prévision annuelle à la faveur du succès de ses produits au Japon et en Asie, mais son activité est affectée par le regain du yen.


La firme a annoncé jeudi un profit de 50 milliards de yens (403 millions d'euros au taux de change retenu par Kao) entre janvier et juin, contre 36,9 milliards un an plus tôt. Même évolution positive pour le bénéfice d'exploitation, ressorti en hausse de 26,6 %, à 81,1 milliards de yens.

Kao invoque dans un communiqué une progression des recettes associées à ses gammes grand public au Japon et en Asie, ainsi qu'une baisse des coûts des matières premières pour expliquer cette performance. Des dépenses initialement prévues sur cette période ont par ailleurs été repoussées à plus tard dans l'année.

Dans l'archipel, où la compagnie encaisse les deux tiers de ses revenus, produits de beauté, d'entretien ménager et aliments diététiques ont vu leurs ventes progresser de 4,2 %.

A l'instar de ses compatriotes et concurrents Shiseido et Kosé, Kao profite de l'afflux de touristes asiatiques au Japon, où sont proposés et détaxés des produits de beauté « made in Japan » appréciés notamment des Chinois.

Ces produits de soins et hygiène ont aussi été prisés en Asie (+2,6 %, et même +15,8 % hors effets de changes). Kao a dit « cibler la classe moyenne » dans cette région.

En revanche, ce segment a décliné aux Etats-Unis (-8,5 %) et en Europe (-6,9 %).

Dans l'autre grande division, celle des produits chimiques, le chiffre d'affaires a reculé de 5,8 %, du fait d'une faible demande de certaines industries.

Au final, le chiffre d'affaires a globalement stagné (+0,4 %), à 699,5 milliards de yens, en-deçà des espérances initiales. Mais, en excluant les variations de devises, il aurait augmenté de 4 %, précise Kao.

Pour l'ensemble de l'année 2016, le groupe anticipe un bénéfice net de 120 milliards de yens (+14,1 %, 1 milliard d'euros au taux de change prévu par le groupe) et un profit opérationnel de 184 milliards (+10 %).

En revanche, il mise, comme il l'avait indiqué en début de semaine, sur un chiffre d'affaires de 1.480 milliards de yens (+0,4 % sur un an), au lieu de 1.510 milliards, du fait du renforcement de la devise nippone qui diminue mécaniquement les revenus encaissés à l'étranger une fois convertis en yens.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.