×
Par
AFP
Publié le
28 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kering a enregistré un bon premier semestre

Par
AFP
Publié le
28 juil. 2016

Le groupe de luxe Kering s'est dit « confiant » pour le second semestre 2016 grâce à l'accélération de la croissance de ses ventes au deuxième trimestre et le retour en grâce de sa marque phare Gucci qui avait connu une année 2015 en dents de scie.

Gucci - Spring-Summer2017 - Menswear - Milan - © PixelFormula


Jeudi, le groupe qui détient une vingtaine de marques -dont Gucci, Saint-Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen ou encore Puma- a annoncé un bénéfice net en progression de 9,9 %, à 465 millions d'euros, au cours des six premiers mois de l'année.

Son chiffre d'affaires semestriel s'est pour sa part établi à 5,69 milliards d'euros, en hausse de 3,3 % en données publiées et de 5,5 % en données organiques, soit supérieur au consensus du fournisseur de données financières Factset qui tablait sur une croissance organique de 3 %.

Kering a enregistré une accélération de la croissance de ses ventes au deuxième trimestre, à +6,9 % en organique, contre +3,7 % lors des trois premiers mois de l'année.

« La croissance de l'ensemble de nos activités Luxe a été nettement supérieure au second trimestre à celle des trois premiers mois de l'année. Notre génération de cash-flow est en forte hausse: c'était l'une des priorités que nous nous étions fixées en début d'année », s'est félicité dans un communiqué le PDG, François-Henri Pinault.

« Nous sommes très satisfaits des performances opérationnelles, supérieures aux attentes, dans un environnement de marché pourtant dégradé », a résumé pour sa part le directeur financier Jean-Marc Duplaix, lors d'une conférence téléphonique.

Alors que Kering ne donne pas d'objectifs chiffrés pour l'exercice, Jean-Marc Duplaix a indiqué que, « dans un environnement incertain, (ils abordaient) le second deuxième semestre confiants dans la capacité du groupe à poursuivre sa trajectoire de croissance ».

Gucci, principale source de profits du groupe, a notamment enregistré une croissance organique de 7,4 % au deuxième trimestre, nettement supérieure aux +3,7 % du premier trimestre.

La marque italienne, mastodonte de plus de 11.000 salariés, est en plein repositionnement depuis dix-huit mois et avait connu une année 2015 en dents de scie, totalisant +0,4 % sur l'ensemble de l'exercice.

« La stratégie déployée depuis 2015 donne aujourd'hui des résultats concrets », a salué Jean-Marc Duplaix, soulignant « la progression excellente de Gucci et une performance solide et équilibrée entre clientèle locale et touristique ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.