×
Publicités
Publié le
19 janv. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kering a finalisé la cession de Movitex (Daxon, Balsamik)

Publié le
19 janv. 2015

Kering en a fini avec la cession de Redcats par appartement. La cession du dernier pôle, Movitex, vient ainsi d’être finalisée le 15 janvier dernier. Dédiée à la mode senior avec Daxon, l’entité qui s’est récemment tournée vers les quinquas en lançant Balsamik a été cédée pour un euro symbolique à ses dirigeants. 

Balsamik printemps-été 15.


Le PDG, Jean-Joël Huber, détient désormais 25 % des parts et le comité de direction 30 %. Les 45 % restants sont ouverts à l’actionnariat salarié à compter de ce 19 janvier et ce pour un mois. « L’objectif est d’aligner les intérêts des actionnaires sur ceux des salariés, et que chacun puisse récolter les fruits de la réussite qui sera la nôtre », explique Jean-Joël Huber.
 
Une mesure qui est destinée aux 400 salariés de Movitex, mais aussi aux 200 autres qui sont transférés dans une nouvelle entité. La société a ainsi repensé ses activités logistiques, en créant une joint-venture avec Log'S, spécialiste du secteur. « Notre plateforme logistique était trop grande pour nous. Pour maintenir l’activité, il lui fallait trouver de nouveaux clients. La solution d’une joint-venture nous a paru la plus adaptée, puisqu’elle permet de sauver le site et les 200 emplois », affirme le PDG de Movitex, qui détient 30 % des parts de la nouvelle structure.
 
Le groupe Kering a néanmoins dû apporter des fonds avant la cession. Movitex doit en effet faire face à des pertes depuis 2011, l’activité de Daxon reculant chaque année. Avec le lancement de Balsamik, sa nouvelle marque de vente en ligne, le PDG espère un retour à l’équilibre en 2017. « Kering nous a donné les moyens de tenir jusque-là », affirme-t-il.
 
Le chiffre d’affaires de Movitex est estimé à 100 millions d’euros. Un chiffre dont il espère qu’il pourra croître avec la montée en puissance de Balsamik, nouvel acteur lancé fin 2013 sur un créneau quinqua, mais aussi morphologique, bien-être et autour d’un discours anti-diktats. Un lancement soutenu par des moyens marketing et médias importants, la troisième campagne télévisée est d’ailleurs actuellement sur les petits écrans.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com