×
Auteur :
Publié le
4 déc. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kering cède La Redoute à ses cadres dirigeants

Auteur :
Publié le
4 déc. 2013

Kering a réuni ce mercredi matin son conseil d’administration. A l’ordre du jour, la cession de la Redoute et de Relais Colis. Parmi les quatre offres reçues, le choix s’est porté sur celle présentée par Nathalie Balla, PDG de La Redoute et d’Eric Courteille, secrétaire général de Redcats, la division VPC du groupe Kering. Sans préjuger des négociations, le leader historique français de la VPC serait cédé pour un euro symbolique. "Comme annoncé, Kering apporte dans le cadre de la cession de l'argent aux acquéreurs", commente un porte-parole.

Nathalie Balla.


Le groupe, qui souhaite se concentrer sur le sport et le luxe, avance pour arguments le projet industriel, la sauvegarde des emplois et l’expérience des repreneurs. Il a ainsi écarté les offres de la société foncière Altarea-Cogedim, propriétaire du site Rue du Commerce, celle du fonds américain The Gores Group et celle d'un "entrepreneur" non identifié.

Selon les termes de l’offre de négociation, une nouvelle entité serait créée par les acquéreurs qui y investiraient à titre personnel. Elle serait co-présidée par Nathalie Balla et Eric Courteille qui en détiendraient conjointement la majorité, le solde du capital étant détenu par une équipe de managers. Cette société acquerrait la totalité du capital de La Redoute, de Redoute International et de Relais Colis. Afin de réaliser au mieux la pérennité du projet, Kering va aider financièrement en effet. Grâce à une recapitalisation de La Redoute et de Relais Colis concomitante à la cession de contrôle, Kering permettrait d’une part aux sociétés de bénéficier d’une situation financière saine, forte d’un excédent de trésorerie significatif, et d’autre part, de financer les nouveaux projets de transformation et de modernisation des entreprises sur trois volets: les investissements commerciaux et les investissements nécessaires à la modernisation de la logistique et de l’informatique, les pertes intercalaires telles que prévues par le business plan, les mesures d’accompagnement social dans le cadre des projets de réorganisation liés à la poursuite de la transformation des entreprises.

Nathalie Balla et Eric Courteille présenteront leur projet aux partenaires sociaux et ce afin que la cession effective puisse se réaliser au cours du premier semestre 2014.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com