×
6 872
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Kering finalise la cession du chausseur italien Sergio Rossi

Par
AFP
Publié le
today 2 janv. 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe de luxe et lifestyle Kering a annoncé mercredi dans un communiqué avoir finalisé la cession du chausseur italien Sergio Rossi, au fonds Investindustrial, détenu par l'homme d'affaires transalpin Andrea Bonomi.


Cette finalisation a été réalisée "selon les termes annoncés le 9 décembre 2015", indique le communiqué, sans plus de précisions.

Le montant de la transaction, qui porte sur l'ensemble des actifs industriels, des droits de marque et du réseau de distribution, n'a pas été communiqué.

Le processus de cession du chausseur avait été entamé au second semestre 2014 à l'issue d'une revue stratégique menée par le groupe de François-Henri Pinault: d'un point de vue comptable, les performances de la marque - relativement modeste en comparaison avec ses mastodontes d'envergure mondiale comme Gucci, Bottega Veneta ou Saint Laurent - n'étaient de fait "plus intégrées au résultat des autres marques de luxe" de Kering.

"Cet accord permettra à la marque Sergio Rossi de poursuivre son développement aux côtés d'un partenaire stratégique lui offrant un soutien solide et des perspectives de croissance à long terme", avait indiqué le groupe français dans son communiqué du 9 décembre.

Fondée dans les années 1950, la marque italienne Sergio Rossi, dont le siège social est à Milan, vend principalement des souliers féminins haut de gamme, ainsi que quelques modèles pour homme et des accessoires.

En 1999, Gucci Group (soit les activités Luxe de PPR, rebaptisé depuis Kering) avait acquis 70% de Sergio Rossi pour quelque 96 millions de dollars, puis avait racheté à la famille Rossi les 30% restants en 2005.

Ses ventes n'ont cessé de baisser depuis une dizaine d'années, passant de 99 millions d'euros en 2004 à 83 millions en 2014, sans dégager de marge, selon les estimations des analystes. Kering ne détaille pas les comptes de chacune ses marques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.