×
Publicités
Publié le
15 nov. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Killy se (re)met en piste

Publié le
15 nov. 2011

Le 9 novembre, l’équipe de Killy (groupe Lafuma) a réuni à Annecy les acheteurs nationaux et internationaux ainsi que la presse autour d’un défilé dévoilant la collection automne-hiver 2012/2013 de la marque. Cette collection présentée en grande pompe est le fruit du travail de la chef de produit, Aurore Calmier (ex-Rossignol et Fusalp) recrutée par Eider en juillet 2010 avec l’objectif de remettre en piste Killy.

Killy
Lors du défilé d'Annecy le 9 novembre, Jean-Claude Killy, Aurore Calmier et Thibaut Cornet étaient présents

"Pour élaborer cette collection, nous avons puisé dans les archives de la marque, en laissant tomber les vêtements tricolores pour proposer des gammes plus sobres", explique Aurore Calmier. Cette nouvelle ligne, plus vaste que la précédente, se décline en 50 références (environ 25 pour homme et 25 pour femme) allant de la doudoune au pantalon de ski et proposant même pour la première fois 4 pièces d’après ski. Des produits haut de gamme à destination des amoureux du ski truffés de détails techniques (de 500 euros à 1 200 euros).

"Nous avons tenu bon an mal an parce que Killy s’est toujours occupé des skieurs avant tout", rappelle Jean-Claude Killy. Car, depuis sa création dans les années 1970 par l’ancien champion olympique de ski, la marque a connu des remous. En effet, après un succès international dans les années 1980/1990, la licence Killy est passée successivement aux mains de Poivre Blanc, puis de N.T.S société dirigée par Paul Goldstein, avant d’être reprise en 2006 pour 10 ans par Eider, qui fut lui-même racheté en juin 2008 par le groupe Lafuma (Lafuma, Oxbow, Millet...).

Aujourd’hui présente dans 40 points de vente en France, répartis dans les grandes villes et les stations, et dans 300 points de vente à l’international principalement aux Etats-Unis (surtout dans la région des Rocheuses), en Russie et au Royaume-Uni, Killy pourrait voir son réseau de distribution s’élargir dans les prochains mois grâce à l’arrivée de nouveaux agents.

Et si, côté résultats financiers, la discrétion est le mot d’ordre - "Nous ne donnons pas de chiffre principalement parce que Killy n’appartient pas à Lafuma, il s’agit d’une licence qui court jusqu’en 2016", souligne Thibaut Cornet, le directeur général adjoint d'Eider et donc en charge de Killy - le groupe Lafuma pourrait pousser Killy. En effet, si la marque n’apparait pas dans les rapports financiers, elle appartient au pôle montagne (Eider, Millet), celui-là même qui sur l’exercice 2010/2011 a généré la plus forte croissance, +10,4%, pour un groupe qui se relève tout juste d’années difficiles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com