×
Publicités
Publié le
14 nov. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kindy signe une licence internationale avec Daniel Hechter

Publié le
14 nov. 2013

Le fabricant de chaussettes et de chaussures pour enfants Kindy a annoncé la fin prochaine de sa licence avec Dim, pour lequel il fabriquait des chaussettes depuis l'été 2009, et son remplacement par une nouvelle licence avec Daniel Hechter.

"Le groupe Kindy vient de signer un contrat de licence international avec la célèbre marque de prêt-à-porter Daniel Hechter pour la conception, la fabrication et la distribution de sa gamme de chaussettes", a-t-il précisé dans un communiqué.

Le remplacement de la licence Dim par celle de Daniel Hechter prendra effet "à partir de la collection automne-hiver 2014", précise le groupe.

Outre les chaussettes pour homme et femme, l'accord avec Daniel Hechter porte sur les collants et leggings, et englobe la ligne Daniel Hechter pour la distribution sélective, H-Tech Hechter, pour le réseau sélectif sport, et Hechter Studio pour la grande distribution française.

Daniel Hechter printemps-été 2014 (DR)



L'accord, dont les termes n'ont pas été révélés, va permettre à Kindy de s'étendre à l'étranger. L'international constitue l'essentiel de l'activité de la marque de prêt-à-porter moyen de gamme, présente dans 65 pays. "Nous nous félicitions de ce partenariat avec Daniel Hechter qui, solidement implantée dans l'Union Européenne, en Europe de l'Est et au Moyen-Orient, mène une stratégie
ffensive de conquête du monde", a déclaré Joël Pétillon, président du directoire du Groupe Kindy.

Le groupe Kindy a publié en août un chiffre d'affaires en repli de 2,7%, à 43,96 millions d'euros pour son exercice décalé 2012-2013. L'industriel expliquait notamment avoir "limité le repli de ses ventes" en se redéployant sur les circuits hors grande distribution, pour compenser la baisse de la demande en cuir-textile.

L'activité du pôle chaussettes (qui comprend les marques Kindy et Dim) représente près des trois quarts des ventes du groupe, et a notamment reculé de 4,4% sur le dernier exercice. Kindy avait également annoncé que les efforts de restructuration de son pôle chaussettes devraient avoir "un nouvel impact exceptionnel sur le résultat net de l'exercice", non encore publié.

Florent Gilles (avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com