×
Publicités
Par
AFP
Publié le
10 août 2012
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kindy: ventes annuelles en légère baisse dans un marché textile dégradé

Par
AFP
Publié le
10 août 2012

PARIS, 9 août 2012 (AFP)- Le groupe Kindy (chaussettes, chaussures pour enfants) a annoncé jeudi un chiffre d'affaires annuel en légère baisse pour 2011-2012 et prévoit une marge opérationnelle "légèrement affectée" par ses investissements industriels.


L'activité du pôle chaussettes du groupe Kindy en repli de 2.6% pour l'année 2011-2012. Visuel Kindy
Au cours de son exercice décalé clos fin juin, Kindy enregistre une baisse de 0,4% de ses ventes à 45,16 millions d'euros, "dans un contexte d'aggravation de la crise" et "alors que la consommation des ménages de textile-cuir abandonne 4,6%", indique le groupe dans son communiqué.

L'activité du pôle chaussettes (marques Kindy et Dim notamment) qui représente les trois quarts des ventes, a été affectée par "l'arrêt des commandes de marchés publics" et s'est replié de 2,6% à 33,38 millions d'euros.

A l'inverse, l'activité du pôle chaussures (marques GBB et Catimini) est en croissance (+6,5% à 11,06 millions) et "enregistre d'importants succès en France, à l'export et chez les spécialistes du e-commerce" captant de "nouveaux clients sur des marchés prometteurs (Russie et Chine, notamment)".

Le groupe prévient que "sur l'exercice, la montée en puissance des investissements industriels devrait légèrement affecter ses marges opérationnelles".

Kindy avait repris en avril l'activité d'Achile, fabricants de chaussettes fantaisie et de lingerie pour femmes, en redressement judiciaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.