×
6 249
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
24 mai 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Krief: l’actionnaire de DMC et MFG dépose le bilan

Publié le
24 mai 2012


Louis Petiet

La holding de Louis Petiet est en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Spécialisée dans le rachat d’entreprises en difficultés, Krief avait notamment repris Velcorex, Montaigne Fashion Group ou encore DMC, celle-ci s'était régulièrement vue reprocher de ne pas verser les fonds promis au tribunal aux sociétés.

Le groupe Krief s’était fait connaître par l’échec de sa reprise, très politisée, du carrossier Heuliez en 2009. Dans le secteur du textile, c’est surtout par la reprise de DMC que le groupe s'était retrouvé sous les sunlights, et notamment par les difficultés de relance causées au passage à sa branche SAIC Velcorex.

Reprise durant l’été 2008, l'entreprise alsacienne aura attendu jusqu’au bout les fonds promis par Louis Petiet. Peine perdue: l’entreprise sera placée en liquidation en mars 2010. L'envoyé de Louis Petiet, le Président délégué Claude de Pau, a lui-même claqué la porte de l'entreprise, confiant à FashionMag.com que les actionnaires ne faisaient "que partiellement leur travail".

Velcorex ne fut pas la seule entreprise à connaître une telle mésaventure. Entre 2007 et 2010, pas moins de 17 entreprises ont ainsi été reprises, et peu pour le meilleur, de l’enseigne Soho à la société havraise Isotherma.

"DMC n’a pas à souffrir une seconde des problèmes de Krief"

PDG de Montaigne Fashion Group et actionnaire de DMC, Edouard Hubsch indique à FashionMag.com que le groupe Krief est aujourd'hui minoritaire au sein des deux sociétés. Krief possèderait ainsi moins de 15 % de MFG, et aurait abaissé sa participation à 37 % dans DMC. Dans les deux cas, les difficultés que rencontre Louis Petiet ne devraient donc pas avoir de conséquence sur les entreprises.

« Sachez que DMC n’a pas à souffrir une seconde des problèmes de Krief », explique ainsi Edouard Hubsch. « Les actionnaires autres sont là pour répondre. Et nous sommes en parfait terme avec Krief ». Pas d’inquiétude non plus du côté de Montaigne Fashion Group. « Au MFG, Louis Petiet a bien un poste au sein du conseil d’administration, mais le groupe Krief n’intervient absolument pas ».

Cette mise en redressement du groupe Krief suit de quelques jours l’annonce par les Echos d’une ouverture possible du capital de DMC. Et tout comme le directeur général de l’entreprise, Dominique Poile, Edouard Hubsch souligne l’aspect précoce de cette annonce. « Francis Miller (autre actionnaire de DMC, ndr) et moi sommes en train de voir » explique l’actionnaire. « Ce n’est pas la demande qui manque. Et cela pourrait se traduire par une sortie de Krief. Mais là n’est absolument pas le but. Le but est d’apporter de la croissance, car c’est une entreprise qui tourne bien ».

Une entreprise qui tourne en effet bien, mais qui ne rapporte cependant rien à Krief. Les repreneurs se sont effet engagés à ne rien toucher pendant trois ans. Forte d’une activité déjà bénéficiaire au moment de sa reprise, l’activité fil sur laquelle repose aujourd’hui DMC a atteint les 60 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011. Exploitant les marques Irène Van Ryb et Lola, le Montaigne Fashion Group a pour sa part réalisé un chiffre d’affaire consolidé de 1,14 millions d’euros sur son exercice 2011, en progression de 11 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com