×
2 652
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
29 sept. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kuyichi muscle ses réseaux

Publié le
29 sept. 2010

Une boutique à Manchester, à Béziers depuis quelques jours, à Cork (Irlande) à la fin de la semaine puis bientôt à Liverpool. On n’arrête plus Kuyichi. La marque "mode, biologique et éthique" place ses pions en Europe via un développement multicanal. Pour le moment, l’Allemagne, l’Angleterre, le Benelux et la France, dotés chacun d’une filiale depuis le début de l’année, caracolent en tête des priorités de Kuyichi.

Née en 2001 de l’impulsion d’une ONG, à partir des surplus de production de coton biologique au Pérou, Kuyichi ("le Dieu de l’Arc en Ciel" en péruvien) a longtemps axé ses efforts sur la production "propre". 2010 annonce donc la vraie naissance commerciale de la griffe.

Kuyichi
La collection Kuyichi gravite à 50 % autour du jean, racine de l'offre de la marque

Présente à travers 500 points de vente au Benelux (ce réseau comprend les segments homme et femme: si les deux collections entrent dans le même magasin, la marque enregistre deux portes), Kuyichi annonce pour la France entre deux-cents et trois-cents multimarques d’ici un an. En attendant, elle a tissé pour l’automne-hiver 2010/2011 un parc d’une petite dizaine de corners (dont les Galeries Lafayette), d’une trentaine de multimarques (dont 6 ou 7 à Paris) et en vise environ une cinquantaine pour le printemps-été.

Saison à laquelle Kuyichi prévoit "deux nouvelles boutiques à Strasbourg et à Lille, en commission affiliation ou en franchises" venues s’ajouter à l’ouverture récente de Béziers, nous explique Emmanuel Goffaux, consultant pour la griffe. "Cinq à dix vitrines entre 150 et 200 m² devraient ouvrir chaque année, dont certaines à Paris, dans le Marais, le quartier des Abbesses, d’Etienne Marcel et du Canal Saint Martin. Nous étofferons aussi le réseau avec des succursales, mais pas avant 2012 ou 2013", poursuit-il.

Kuyichi (dont le capital se divise entre un fonds hollandais (à hauteur de 64 %), l’une des ONG fondatrices Solidaridad (11 %), l’équipe de management dont le président Leo Cantagalli (15 %) et les producteurs (5 %)) annonce pour l’année 2010, un chiffre d’affaires global de 15 millions d’euros. "Nous avons pour objectif, d'ici à 2011, de passer à 30 millions d’euros", déclare à Fashionmag.com Emmanuel Goffaux.

Une campagne publicitaire pourrait sous peu venir soutenir le développement commercial, et ce notamment afin d’informer le consommateur de la dimension écologique de la marque. "Notre pari est de rester créatif sur un support responsable. Nous sommes une marque mode, et à la fois bio et éthique". Chaque famille de produits est d’ailleurs parée d’un label officiel certifiant les actions conformes à la philosophie Kuyichi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com