×
Publié le
15 déc. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L Catterton prend une participation majoritaire dans la griffe danoise Ganni

Publié le
15 déc. 2017

Après avoir investi par le passé dans le groupe SMCP et en ce moment dans des griffes comme Ba&sh, El Ganso ou Pepe Jeans, le fonds L Catterton fait une nouvelle prise avec la marque danoise Ganni. Une griffe féminine montante sur le créneau « contemporary » qui connaît actuellement une très belle croissance sur les marchés scandinaves, britannique et américain notamment.


Collection printemps-été 2018 - Ganni


Fondée en 2000, mais reprise en main depuis 2009 par le binôme créatif-gestionnaire formé par le couple Ditte et Nicolaj Reffstrup, Ganni séduit avec un style pointu en matière de prêt-à-porter comme d'accessoires et un positionnement luxe accessible. La griffe, qui se veut une alternative au style scandinave « classique », a ouvert plus d'une vingtaine de boutiques au Danemark, en Norvège et en Suède, et est désormais représentée dans plus de 400 multimarques jusqu'aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Pour L Catterton, le fonds d'investissement américain relié au groupe LVMH et à la famille Arnault, né de la fusion entre L Capital et Catterton en 2016, c'est un nouvel investissement sur le segment luxe accessible. La participation majoritaire qu'il vient de prendre dans Ganni doit permettre à la griffe danoise d'aller beaucoup plus loin dans sa stratégie d'expansion internationale dans les années qui viennent. Elle réaliserait à ce jour un peu moins de 40 millions d'euros de chiffre d'affaires, mais la force de frappe de son nouvel actionnaire pourrait bien lui permettre de franchir rapidement les prochains paliers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com