×
Publicités
Publié le
16 sept. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Eclaireur souffle ses trente bougies avec Gilles Ouaki

Publié le
16 sept. 2010

C’est un tandem de choc, qui concocte, à l’occasion des 30 ans de l’Eclaireur, un événement détonnant, tel un pavé jeté dans les esprits endormis. Décidés à nous surprendre mais aussi à se faire plaisir, Armand Hadida et Gilles Ouaki pensent trois expositions simultanées, ponts entre l’art contemporain, le design, la mode, où passion et vision s’entrechoquent. "RedRed", "RedRum" et "Auto-Portraits"... Elles se tiendront six semaines durant, respectivement au 10 et 7 rue Hérold et au 10 rue Boissy d’Anglas. Avec comme départ des festivités, un vernissage le 14 octobre, hors des règles de l’art.

L’Eclaireur
Montage photo des oeuvres exposées lors de RedRed RedRum et Auto-Portraits imaginées par Gilles Ouaki pour L'Eclaireur

Au rendez-vous, une foultitude de surprises, dont une oeuvre de Gilles Ouaki, autour de sa couleur fétiche. Avec RedRed, il nous éclaboussera de vie à l'état brut. Une ébullition d'objets rouges, contaminant le plafond, le mur et le sol, d'histoires, entre rêve et cauchemar, entre la maladie et le champ des possibles, la destruction et l'harmonie, à se réinventer, à souhait.

RedRum nous rappelle à nos mauvais souvenirs. L'attentat rue des Rosiers par exemple, immortalisé par ce chasseur d'instants (à l'époque reporter), témoin du pire. Une scène de meurtre en puzzle, une bande-son peuplée de coups de feu... Une claque douloureuse de vérité.

L’Eclaireur
Leica cosignés Gilles Ouaki et L'Eclaireur

La troisième expo, Auto-Portraits dresse le jugement d'un meurtrier: le flingue. Inoffensif sans la main de l'homme, on lui tire tout de même le portrait. Pistolet XXl, Gun calciné prisonnier des flammes ou passé aux rayons X, les déclinaisons le tournent en ridicule, faisant de cet engin de mort un objet démystifié.


Outre cette série d'expériences, l'artiste-photographe et L'Eclaireur ont imaginé des séries limitées, à l'instar d'un Leica X1 numérique édité en trente exemplaires. De quoi mettre l'eau à la bouche des collectionneurs.

L’Eclaireur
Gilles Ouaki et Armand Hadida arrêtés par le GIGN. Chef d'accusation ? Flagrant délire !

Et si l’on demande à Armand Hadida d’expliquer ses raisons pour avoir choisi Gilles Ouaki, la question semble lui paraître saugrenue, la réponse, évidente. "C’est un électron libre, non formaté, un touche à tout", affirme-t-il, en somme un artiste possédé d’idées, étrangers aux diktats, capable de "faire différemment". Différemment, maître mot du vocabulaire du fondateur de l’Eclaireur, fier d’avoir construit son empire, sans se soustraire "aux codes du marketing", en opposition à toutes les "philosophies pré-pensées". Adepte de l'insolite, Gilles Ouaki, lui, s'amuse "d'être dans une galerie (L'Eclaireur) qui n'en est pas une, et qui pourtant pourrait rendre jalouses les galeries établies". Outre son partenariat avec le concept-store, Gilles Ouaki ponctuera les mois à venir d'événements inclassables, et d'une exposition exceptionnelle aux côtés des onze autres plus grands photographes de la planète organisée par Leica lors de Paris Photo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com