×
Publicités
Par
AFP
Publié le
9 févr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Oréal : bénéfice net en repli en 2016, l'avenir de The Body Shop en suspens

Par
AFP
Publié le
9 févr. 2017

L'Oréal a publié jeudi un bénéfice net en repli en 2016, en raison notamment de ses dépréciations d'actifs passées au deuxième trimestre, et a décidé d'explorer « toutes les options stratégiques » sur sa chaîne de magasins The Body Shop.

L'Oréal


Le bénéfice net du groupe a reculé de 5,8 %, à 3,1 milliards d'euros, l'an dernier, en raison d'éléments « non récurrents » à hauteur de 541 millions d'euros, dont 447 millions d'euros de dépréciations d'actifs sur ses marques Magic et Clarisonic, selon un communiqué.

L'Oréal a aussi invoqué la taxe française de 3 % sur les distributions de dividendes pour expliquer ce bénéfice amoindri.

Les ventes annuelles du groupe ont en revanche progressé de 2,3 %, ou de 4,7 % à périmètre et taux de change identiques, à 25,84 milliards d'euros. Au quatrième trimestre, les ventes ont augmenté de 4,4 % (+4,8 % à périmètre et taux de change constants), à 6,78 milliards d'euros.

« Sur un marché de la cosmétique globalement bien orienté, le groupe accentue à nouveau sa position de leader mondial de la beauté grâce à ses gains de parts de marché dans ses trois grandes zones géographiques », a déclaré son PDG Jean-Paul Agon, cité dans le communiqué.

Le groupe a décidé d'« explorer toutes les options stratégiques concernant le capital de The Body Shop », a ajouté Jean-Paul Agon, « afin d'offrir à cette affaire le maximum d'opportunités et lui donner toutes les chances de se développer ». « Aucune décision n'a été prise à ce stade », a-t-il précisé.

Le Financial Times avait affirmé dès mercredi que L'Oréal envisageait de mettre en vente The Body Shop pour un milliard d'euros, en citant des sources proches du dossier. Achetée par L'Oréal en 2006 pour environ 940 millions d'euros, cette chaîne d'origine britannique fondée en 1976 est un point faible persistant du groupe, avec des ventes régulièrement à la traîne.

La chaîne comprenant aujourd'hui plus de 3.000 magasins dans 66 pays a réalisé l'an dernier 920,8 millions d'euros de ventes, en recul de 4,8 % (+0,6 % à périmètre et taux de change constants), très loin des performances des autres divisions du groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.