×
3 122
Fashion Jobs
Publicités

La Halle : le discounter néerlandais Action prêt à acquérir plusieurs magasins

Publié le
6 août 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les échéances approchent à La Halle (vêtements). Alors que le plan de sauvegarde de l’emploi devait être à la signature à la mi-août, des discussions sont en cours pour la cession d’une soixantaine de magasins à l’enseigne.

Un magasin Action - Action


Cette opération est en cours de consultation auprès des instances représentatives du personnel dans la mesure où elle entre dans le cadre du plan de sauvegarde de l’emploi.
 
Selon nos informations, sont sur les rangs des distributeurs comme C&A, Orchestra… et le néerlandais Action. Si les deux premières enseignes sont bien ancrées dans l’Hexagone, Action est moins connu, même si le distributeur revendiquait le 25 juin dernier 69 unités en France.

Action est un discounter non alimentaire qui se définit sur son secteur comme le plus important d’Europe. Il compte aujourd’hui près de 550 unités dont 327 aux Pays-Bas, 10 en Belgique (avec un 100ème fêtée justement en juin dernier), 50 en Allemagne et donc 69 en France. En 2014, le groupe totalisait un chiffre d’affaires de 1,506 milliard d’euros.
 
Action propose des produits allant de l’habillement (homme, femme, enfant) à l’équipement de la maison, les jouets, le nettoyage, les fournitures de bureau, etc. « Parmi les plus de 5 000 articles que nous proposons, environ un tiers fait partie de notre assortiment fixe. Le reste de l’assortiment est variable et change souvent », explique le distributeur sur son site Internet.
 
Autant dire que l’enseigne a un positionnement tout autre que celui que Marc Lelandais, ancien président de Vivarte, recherchait pour La Halle. On pourrait presque dire qu’avec Action, pour la partie habillement du moins, on retrouve un parfum de « Halle historique ».

Reste que le personnel de la Halle, ou en tout cas une partie, est encore dans l’attente de connaître qui est concerné par le PSE.
 
Il a d’ailleurs bien failli attendre plus longtemps encore que prévu pour cause d’élections au comité d’entreprise. Celles-ci avaient été « oubliées » par le groupe. Ce serait chose réparée, un peu dans l’urgence certes. Selon un représentant du personnel, la signature du PSE ne devrait pas prendre trop de retard suite à l’accord obtenu en juillet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com