×
Publicités
Publié le
29 mai 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Perla: une offre surprise relance le jeu

Publié le
29 mai 2013

Coup de théâtre dans le dossier La Perla. Un nouveau candidat au rachat de l’historique marque de lingerie de luxe de Bologne se présente à la dernière minute. Il s’agit de SMS Finance, la holding de Silvio Scaglia, l’ancien fondateur de Vodafone Italie et de Fastweb, société active dans les télécommunications. “La Perla confirme avoir reçu le 27 mai une offre pour la location-gérance de l’entreprise avec l’engagement successif de la racheter de la part de SMS Finance S.A. Une offre ultérieure et alternative par rapport à celle présentée précédemment par le groupe Calzedonia", annonce la marque dans une note.

Un modèle La Perla


Le 7 mai dernier, La Perla avait annoncé être en négociation exclusive avec Calzedonia, le colosse vénitien de chaussants et sous-vêtements guidé par Sandro Veronesi, qui détient en outre les marques Tezenis et Intimissimi.

Racheté en 2008 par le fonds d'investissement américain JH Partners, le groupe de Bologne, dont le chiffre d’affaires s’élève à 110 millions d’euros en 2012, n'est jamais parvenu à se relancer et se trouve aujourd'hui en difficulté financière: La Perla a cumulé pour 70 millions d’euros de dettes, dont 50 millions concernent son exposition envers les banques.

Un accord a été conclu récemment entre Calzedonia et les syndicats pour sauvegarder 437 emplois sur le site de Bologne, sur un total de 599, ainsi que 59 postes auprès des boutiques italiennes de La Perla. Dans la foulée, la griffe a demandé aux juges le 22 mai dernier l’ouverture d’une procédure de concordat préventif, intégrant dans la documentation la proposition de cession à Calzedonia, afin de pouvoir mener les discussions avec ses créanciers dans un cadre de sécurité, en protégeant à la fois les actifs et le personnel.

Mais entretemps est arrivée l’offre surprise de Silvio Scaglia. Le juge du tribunal des faillites de Bologne a donc décidé d’organiser des enchères entre les deux parties. "L’offre a été envoyée pour connaissance aussi au tribunal de Bologne, qui se prononcera en fonction du résultat de l’enchère compétitive qui se tiendra le 4 juin prochain", écrit La Perla dans le communiqué.

Selon le quotidien romain Il Messaggero du 29 mai, Silvio Scaglia serait disposé à mettre sur la table près de 110 millions d’euros, soit l’équivalent de l’actuel chiffre d’affaires de La Perla, en couvrant 45 millions de dettes –une somme supérieure aux 40 millions proposés par Calzedonia à cet effet- , et à maintenir 700 emplois en Italie.

Dans un précédent article, publié le 5 mai, Il Messaggero évoquait déjà l’offre de Silvio Scaglia, "qui a fortement investi dans la mode au niveau mondial en se projetant notamment vers l’Asie". L’entrepreneur a développé ces dernières années, à travers la holding de participations Pacific Capital, la chaîne de magasins Elite Model World, "qui compte une dizaine de marques, à commencer par les plus connues Malizia et Marvin”, spécifiait le média.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com