×
Publié le
13 juin 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lafuma: décryptage des annonces du spécialiste de l'outdoor

Publié le
13 juin 2013

Chaque trimestre, VD Equity livre des analyses sur les résultats trimestriels du groupe Lafuma. Alors que la société tablait sur un chiffre d’affaires autour de 100 millions d’euros pour le premier semestre, le groupe a finalement fait mieux en terminant à près de 103 millions d’euros. Mais les mesures annoncées par le groupe, dont l’actionnaire de référence depuis janvier est le groupe suisse Calida, n’étaient en revanche pas pressenties.

Le groupe Lafuma, en dépréciant de façon radicale la valeur d'Oxbow, se donne le temps de réfléchir à l'avenir de la marque - Visuel: Oxbow


"Le groupe expliquait jusqu’à récemment qu’il n’y avait pas de raison de déprécier ses stocks, explique Valérie Dieppe, qui dirige VD Equity. Nous avons donc été un peu surpris de cette dépréciation de 10 millions d’euros. Pour Oxbow, il était clair que le groupe allait faire des choix, mais je ne pensais pas qu’ils seraient de cette ampleur."
Ainsi, dans son analyse, VD Equity précise notamment que "le groupe considère que le business plan à 5 ans d’Oxbow, réalisé lors de l’exercice précédent, et qui avait servi de base à une dépréciation de la marque de 11 millions à fin septembre 2012, ne pourra pas être tenu. En conséquence, le groupe a totalement déprécié la marque Oxbow pour un montant additionnel de 37,1 millions".
Le groupe doute clairement du potentiel d’Oxbow dans les mois à venir. Il déprécie certains comptes clients pour un montant global de 2 millions. Selon VD Equity, la majorité d’entre eux, ainsi que la plupart des stocks dépréciés, sont ceux de sa marque de surf.
"En dépréciant la marque de la sorte, il se donne du temps pour voir comment éventuellement redresser la marque et chercher des solutions", explique Valérie Dieppe.

Mais Oxbow n’est pas le seul défi du groupe. Lafuma va devoir réussir sa réorganisation qui, en plus d’une centralisation des activités outdoor et montagne à Annecy, comprendra notamment "une rationalisation du portefeuille client avec une concentration sur les clients à forte rentabilité et à fort potentiel". Il aura aussi la lourde tâche de valider et mettre en place ses plans de sauvegarde de l’emploi. Aussi, pour VD Equity, la barre ne sera pas redressée sur le prochain semestre et la société table sur un chiffre d’affaires de 87 millions d’euros, inférieur à celui du premier semestre. Son résultat net devrait au passage toujours être négatif, notamment affecté par le poids des pertes de la joint-venture en Chine avec le coréen LG, qui est toujours en train de développer son réseau dans l’Empire du Milieu.

Pour autant, tout n’est pas totalement noir dans les perspectives tracées par la société d’analyse financière. S’appuyant sur les fortes réductions de coûts fixes escomptées par le groupe (dont plus de 7 millions grâce à ses PSE), elle prévoit un chiffre d’affaires au-dessus de la barre des 200 millions d’euros et un résultat opérationnel de nouveau positif pour l'exercice 2013-14.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com