×
Publicités
Publié le
3 mars 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lafuma passe dans le rouge en 2016 malgré une croissance des ventes

Publié le
3 mars 2017

Lafuma a vécu une année 2016 contrastée. Le groupe de textile et d'équipements sportifs français a réalisé une progression de ses ventes de 2,5% à 167 millions d'euros. Le résultat opérationnel courant a lui augmenté de 25 % à 3,8 millions d'euros.


Lafuma voit ses ventes progresser en 2016 - Lafuma


Cependant l'entreprise, maison-mère des marques Lafuma, Millet, Eider et Oxbow, a enregistré une perte nette de 1,25 million d'euros l'an dernier, contre un bénéfice de 2,41 millions d'euros en 2015. En cause : des charges opérationnelles à hauteur de 1,1 million d'euros liées à la modification de la distribution aux Etats-Unis, à la fermeture de ses filiales à Hong Kong et la réorganisation de son usine en Chine ainsi qu'une "provision technique pour dépréciation" de 2,6 millions d'euros.

Des options qui s'inscrivent dans la nouvelle stratégie menée depuis le départ de Felix Sulzberger, remercié pour cause de divergences de points de vue avec les actionnaires de Calida, propriétaire majoritaire de Lafuma.

Sous la houlette de son nouveau PDG Reiner Pichler, arrivé en 2016, Lafuma a revu sa stratégie et prévoit à court et moyen terme de « se concentrer sur le développement de ses marques propres, posant ainsi les fondations d'une croissance rentable ». Le groupe mise aussi sur le développement de ses activités en ligne avec notamment l'acquisition récente par son actionnaire principal, le groupe Calida, de Reich Online Services.

L'ambition est clairement d'améliorer la rentabilité opérationnelle enregistrée en 2016. Sur le dernier exercice, le groupe annonce que le chiffre d'affaires de son pôle Montagne, sa principale entité, « a encore souffert des conditions climatiques défavorables et de l'arrêt de la marque Killy, mais les mesures d'efficacité opérationnelle, les bénéfices de l'intégration des trois marques au sein de la structure Millet Mountain Group à Annecy, la politique d'achat plus prudente et la réduction de la taille des collections, principalement chez Eider, ont permis d'en compenser les effets », souligne l'entreprise. Les ventes y ont progressé de 2,9% à 102,3 millions d'euros avec des hausses de 6,1% pour Millet, de 9,7% pour Lafuma et un recul de 12,9% pour Eider qui subit l’arrêt de Killy. La contribution du pôle au résultat opérationnel est de 20,3 millions.

Le pôle Mobilier a enregistré un chiffre d'affaires en augmentation de 8,7 % à 38,4 millions d'euros, avec un résultat opérationnel de 4,4 millions. Le pôle Surf, « affecté par un marché en difficulté et l'absence de touristes dans les régions côtières où Oxbow fait une grande partie de ses ventes », a vu son chiffre d'affaires reculer de 3,5% à 25,3 millions d'euros. Son résultat opérationnel s'est en revanche amélioré de 8,7% à 5,1 millions d'euros.

Lafuma s'attend pour 2017 à des ventes « en légère baisse » en conséquence « des décisions de restructuration de la distribution aux Etats-Unis et à Hong Kong et en tenant compte de la situation toujours difficile en Europe ». Le groupe anticipe toutefois « un résultat opérationnel stable ».

Olivier Guyot avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com