×
Publicités
Publié le
6 févr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lancel: Marianne Romestain nommée CEO

Publié le
6 févr. 2014

Marianne Romestain

Lancel retrouve un CEO. Ou plutôt une CEO. C’est l’ancienne Chief Executive officer du groupe Darel, Marianne Romestain, qui vient d’être nommée à ce poste. La marque de maroquinerie du groupe Richemont n’avait plus de dirigeant opérationnel depuis mai 2013, quand Fabrizio Cardinali avait quitté Lancel pour diriger la marque Dunhill du même groupe suisse.

A l’époque, Lancel faisait déjà l'objet de rumeurs de vente. En octobre 2013 toujours, la rumeur soulignait que Richemont était prêt à injecter du cash avant cession. Toutefois, quelques semaines plus tard, le groupe suisse démentait toute cession de Lancel. Encore fallait-il donc lui redonner un dirigeant.

Marianne Romestain n’est pas tout à fait une inconnue pour Richemont, même si cela remonte à loin. Du milieu des années 90 jusqu’au milieu des années 2005, elle exerça chez Cartier, fleuron du groupe suisse, comme directrice marketing de Cartier Japan puis entra chez Cartier France et enfin dirigea la stratégie puis la communication de Cartier International.

C’est en novembre 2005 qu’elle a rejoint le groupe Fast Retailing comme vice-présidente exécutive ventes et marketing chez Comptoir des Cotonniers. Elle en devint en 2007 Chief Operating Officer. Poste qu’elle exerça jusqu’en mai 2011 parallèlement à COO de Fast Retailing France. C’est en juin 2011 qu’elle rejoint le groupe Gérard Darel comme CEO. Poste qu’elle quitta en août 2013.

"Sa mission au sein de la maison Lancel sera de poursuivre le repositionnement de la marque mise en place par le groupe", souligne Richemont dans son communiqué.

Pour nombre d’observateurs, selon une expression déjà utilisée, Lancel, entré en 1997 dans le giron de Richemont, serait un des enfants à problèmes du groupe. Des chiffres révélés en octobre dernier faisaient état d’une perte opérationnelle de 10 millions d’euros lors de son exercice fiscal clos en juin 2013, pour un chiffre d’affaires de 135 millions d’euros. A titre de comparaison, Richemont avait racheté Lancel pour 200 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com