×
Publié le
12 mars 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Coq Sportif gonfle ses lignes de nouveautés

Publié le
12 mars 2008

Que de nouveautés chez Le Coq Sportif ! Inscrit dans une logique de relance depuis maintenant deux ans, la marque multiplie les initiatives pour bousculer les mastodontes du secteur. Ce printemps, place à de nouvelles lignes qui à coup sûr tourneront les projecteurs sur une griffe française, plus que jamais dans la course.

Avec sa nouvelle gamme de vêtements, I Feel Good, Le Coq Sportif met « en avant son identité première ». Car c’est le fondateur de la société qui, dès les années 50, saisissait le premier l’importance du cocooning, poursuit la marque. Résultat, sous la houlette d’I Feel Good, deux collections sont intégrées à son univers : Harmonie et Training. Réalisées à base de soja, de lin et de bambou, elles jouent la carte du naturel notamment en s’appuyant sur des couleurs douces telles que « bruyère » ou « abyss », explique le Coq Sportif. Allant de 40 à 125 euros, les prix sont raisonnables.

Autre lancement : une édition limitée à 1 000 exemplaires de son modèle Escrime en version personnalisable. Chaussure à succès du Coq Sportif, l’Escrime ose l’originalité grâce à sa matière insolite, la toile de canevas. Fournie avec son kit couture (Aiguille, fil de couleur et mode d’emploi), la chaussure s’impose comme une invitation à la créativité. Disponible de la pointure 35 à 46 sur shoplecoq.com ou encore au 11 rue Tiquetonne dans le IIe arrondissement de Paris et ce, pour le printemps-été 2008, l’Escrime revient à 90 euros.

Et parce qu’il n’y a pas de mal à se faire plaisir, Le Coq Sportif profite de l’année 2008 pour sortir la réédition d’une collection consacrée à Yannick Noah. En effet, 2008 correspond aux vingt-cinq ans de l’exploit du champion à Rolland Garros. Tenue de la victoire, ligne de bagagerie tennis, et pièces inspirées de la ligne Noah originelle…, Noah 25th Anniversary ouvre le bal d’un défilé de modèles tous emprunts de la personnalité du sportif. Modèle phare de la ligne, la chaussure Noah Club 83 qui « l’emmena jusqu’à la victoire ». Vendu à 85 euros, elle se pare de cuir blanc et de liseré bleu.

Bien décidée à reconquérir le cœur des consommateurs, la griffe s’offre également une campagne de publicité aux côtés de l’agence La Chose. L’idée ? Prendre le contre-pied des ambiances austères que l’on peut voir dans certaines pubs et leur apporter une dimension humaine. « Le sport n’est pas une surenchère d’exploits mais bel et bien un lieu de rencontre, d’échange, de partage et de découverte de soi », affirme Le Coq Sportif. Pour soutenir la campagne – qui se compose notamment de sept visuels print, de trois vidéos et d’un site événementiel – Yannick Noah, Sébastien Loeb (quintuple champion du monde des rallyes), Frédéric Michalak et Joakim Noah prennent la pose sur un fond totalement noir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com