×
6 810
Fashion Jobs
Publié le
21 avr. 2011
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Millénaire ouvre le 27 avril aux portes de Paris

Publié le
21 avr. 2011

Le 26 avril pour les médias et les professionnels et le 27 avril pour le grand public, en clair les consommateurs, Icade et Klépierre ouvriront les portes du Millénaire, le nouveau centre commercial qu’ils ont installé au confluent du canal Saint-Denis et du bassin des Magasins Généraux, sur la commune d’Aubervilliers, "mais visible du périphérique et donc de Paris", souligne Marc Maheut, directeur commercial Klépierre-Ségécé.

Partenaires à 50-50, Icade et Klépierre ont investi 400 millions d’euros dans cet équipement comprenant commerces, bureaux, parkings et espaces verts. Le centre lui-même, sur 56 000 m², accueille quelque 140 enseignes et restaurants avec un concept architectural tourné vers l’extérieur, avec 10 000 m² de verrières et 12 000 m² d’espaces verts, et qui a bénéficié d’une démarche active de développement durable. Le centre a d’ailleurs reçu les certifications HQE et BREEAM. Ambitieux donc, le centre, initié il y a bien longtemps, ouvre dans une période sinon agitée au moins morose sur le plan de la consommation, aux portes de Paris certes, mais dans une zone à la réputation peu touristique. A une période aussi où un certain malthusianisme s’installe dans l’industrie des centres commerciaux. Marc Maheut commente pour FashionMag.com cette ouverture, et l’environnement dans lequel elle se situe.

Le Millénaire
Marc Maheut, directeur commercial Klépierre Ségécé

FashionMag.com: l’ouverture du Millénaire à Aubervilliers est, semble-t-il, un événement d’importance pour Icade et la Ségécé bien sûr, mais aussi pour le monde du commerce. Pourquoi ?
Marc Maheut: Le Millénaire est le plus gros projet à ouvrir depuis 10 ans à proximité du périphérique parisien et même en France. Il aura mis 15 ans à aboutir sans qu’il soit vraiment dénaturé à part peut-être une surface un peu réduite.

FashionMag.com: La période n’est pas au beau fixe pour les centres commerciaux et surtout les nouveaux projets, souvent contestés. Pensez-vous que Le Millénaire arrive à la bonne période ?
Marc Maheut : il y a différents sujets dans votre question. Certes, le marché français est, on peut dire, à maturité sur le plan des équipements commerciaux. Pour autant, il reste quelques places libres pour des projets. Le Millénaire, par exemple, vient combler un manque sur le cadran nord-est de Paris. Il n’y avait rien à proximité du périphérique sur le secteur. Nous estimons par exemple pouvoir attirer à terme de 12 à 14 millions de visiteurs annuels. Qui plus est, l’indice de consommation est supérieur en Ile de France à l’ensemble de l’Hexagone. On a aussi oublié, dans ce monde qui veut aller de plus en plus vite, qu’un centre commercial doit toujours prendre ses marques. Il a toujours fallu lui laisser du temps pour s’installer. Le consommateur doit devenir infidèle à l’équipement qu’il fréquentait auparavant. A la Ségécé, nous avons par exemple piloté les ouvertures d’Odysseum près de Montpellier et les extensions de Blagnac à Saint-Orens et de Beaulieu à Nantes. Ce sont des succès.

Le Millénaire
Le Millénaire joue la carte du développement durable

FashionMag.com: Quels sont les atouts dont doit disposer un équipement commercial aujourd’hui pour réussir son implantation ?
Marc Maheut : Il y a les atouts classiques comme la localisation et les accès. Mais il faut aussi aujourd’hui qu’il dégage une forme d’émotion, qu’il soit d’une certaine manière beau. Il faut certes le juste trait au bon endroit.

FashionMag.com: Cela vous parait réussi au Millénaire ?
Marc Maheut: On retrouve sur ce site une qualité architecturale, un environnement agréable, un espace quelque peu unique. Architecte urbaniste, Antoine Grumbach a mis en scène les bâtiments historiques des Docks dans un environnement incluant des structures contemporaines (verre et profils d’acier notamment), des rappels de la nature, des places, des lieux d’échange. C’est le rôle notamment des terrasses le long du canal, avec de plus les navettes fluviales assurant la liaison en 5 mn depuis la station de métro Corentin Cariou sur Paris.

Le Millénaire
Le centre compte notamment 30 enseignes étrangères venant de 11 pays

FashionMag.com: Qu’apportera de plus que les autres l’offre commerciale du nouveau centre ?
Marc Maheut: C’est évidemment un élément essentiel du succès d’un centre. Aujourd’hui, la commercialisation est achevée à 94%. Elle repose sur plusieurs critères: d’abord, le mix entre moyennes surfaces et boutiques. Ensuite, l’apport de nombre de nouveaux concepts d’origine étrangère grâce notamment aux filiales et partenaires de la Ségécé dans plusieurs pays européens.
Le centre offre ainsi 18 moyennes unités, toutes commercialisées. C’est l’offre la plus importante de moyennes surfaces jamais réunie en centre commercial. Pour dix d’entre elles, il s’agit de leur implantation la plus proche de Paris à ce jour en tout cas. C’est en équipement de la personne Zara, C&A, H&M, Kiabi, Marmon Sport, OVS Industrie, New Yorker, Desigual, Bershka, Alcott, etc. Nous sommes aussi très fiers d’avoir dans ce centre 30 enseignes étrangères venant de 11 pays. C’est la force du réseau Ségécé à l’international. Et l’intérêt qu’a pu représenter le centre et sa spécificité pour ces enseignes. Ainsi donc, les deux enseignes de sport et sportswear espagnol du groupe Sport Street Decimas et Polinesia, Motivi, les Italiens OVS industry et Alcott, etc.

FashionMag.com: Quelle est votre ambition en termes de chiffre d’affaires ?
Marc Maheut: 350 millions d’euros… En régime de croisière bien sûr !

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com