×
Publicités
Auteur :
Publié le
28 avr. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Tanneur renoue avec les bénéfices

Auteur :
Publié le
28 avr. 2011

Le Tanneur peut enfin souffler. Après une année chargée, le spécialiste de la maroquinerie annonce pour l'ensemble de l'année 2010 un retour aux bénéfices. Il annonce un résultat net part du groupe de 800 000 euros contre une perte de 800 000 en 2009. Le résultat opérationnel est passé quant à lui de 300 000 à 1,7 million d'euros.

Le Tanneur
Le Tanneur a pris ses aises dans le nouveau centre commercial, Le Millénaire - Photo: O.G.


Une amélioration de la rentabilité imputable notamment à la progression des ventes et à la séparation nette des activités de fabrication pour des maisons de luxe de celles des marques propres. "Quant nous produisons pour des marques de luxe, la marge brute oscille de 8 à 12%. Dans nos propres magasins, elle est bien plus forte", commente Hervé Descottes, le patron de la société. Et encore, le résultat a été moindre en raison des coûts engendrés par la filialisation de l'activité de sous-traitance, par des stocks trop élevés et par les dépenses en consulting externe.

Côté ventes, le groupe a confirmé ses chiffres. Les marques propres ont vu à périmètre comparable leurs ventes progresser de 3,4% à 27,9 millions. La fabrication pour maisons de luxe a vu son chiffre d'affaires augmenter de 5,7% à plus de 29 millions. Surtout, le deuxième semestre a été un tournant, avec pour cette deuxième activité une baisse de 4,6% au premier semestre et un bond de plus de 18% au second semestre.

Les marques propres du groupe (Le Tanneur, Air France et Soco) ont également connu chez les détaillants un retour à la croissance avec +2,5% au second semestre contre une baisse de plus de 8% au premier. Sans oublier le réseau à l'enseigne qui s'est encore agrandi en 2010 de 11 unités et via lequel les ventes en réel ont bondi de plus de 15%. Sans prendre en compte les corners dans les grands magasins, la distribution contrôlée pèse près de la moitié des ventes de la marque. "Nous basculons vers un modèle également de distributeur", commente Hervé Descottes. Pour booster les ventes de la marque éponyme, la société mise donc sur les magasins, en propre ou avec des partenaires. La dernière inauguration a eu lieu cette semaine dans le centre commercial d'Aubervilliers, Le Millénaire. Pour le moment, seuls sont signés en France un outlet à Roppenheim pour 2012 et un magasin dans le nouveau projet d'Altarea à Villeneuve la Garenne prévue pour 2013.

"Pour le moment, nous avons peu de projets signés", poursuit-il. Reste l'international, où le Tanneur ne réalise que 11% de ses ventes et "logiquement cette part devrait être à 60%". La marque revient cette année en Allemagne avec une succursale prévue à Düsseldorf en fin d'année et une à Berlin pour 2012. Dans les Pays du Maghreb, le développement devrait se poursuivre après une première franchise réussie à Alger. "En Chine, nous avons été présents mais aujourd'hui nous recherchons un partenaire. Au Moyen Orient, notre contrat avec Chalhoub s'arrête fin 2011 et nous devrions annoncer bientôt un nouveau partenaire", commente Francis Varesano, directeur général adjoint. La société annoncera également rapidement un nouveau partenaire pour son site de vente en ligne. La boutique virtuelle n'aurait réalisé en 2010 que 500 000 euros de ventes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com