×
Publicités
Publié le
17 avr. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lectra détaille son partenariat avec WGSN

Publié le
17 avr. 2012


Anastasia Charin.
Comme nous vous l’annoncions le 4 avril, le spécialiste des solutions technologiques pour l’habillement s’allie au bureau de style britannique. Avant la présentation de son "Starter Pack" en mai à Londres, Lectra nous explique le fonctionnement et les objectifs de cette collaboration.

"Nous sommes partis du constat qu’il y a un écart entre la conception et les techniques de production des produits", explique à FashionMag, Anastasia Charin, directrice marketing Mode de Lectra. "En apportant aux stylistes une meilleure perception des contraintes techniques, nous voulons rapprocher leurs créations de ce qu’ils obtiendront en produits finis".

Concrètement, WGSN adressera ses tendances en avant-première à Lectra, qui définira alors une série de coupes, matières et couleurs dans ses logiciels. Ces modèles de bases, rassemblés en bibliothèque de looks, permettront aux entreprises de développer leurs propres modèles sans avoir à recréer, en partant de rien, leurs propres patrons virtuels. Un gain de temps doit également faire profiter les clients de Lectra de l’expertise du bureau de style.

"WGSN est n°1, et je dois dire qu'ils ont également une culture d'entreprise très similaire à celle de Lectra", souligne Anastasia Charin, qui cite notamment une stratégie et des clients communs, mais également une proximité dans les points forts et points faibles. Fruit de cette collaboration, le "Starter Pack" sera présenté à Londres au début du mois de mai, avant une conférence pour les clients américains à New York en juillet, puis une présentation aux acteurs asiatiques à la rentrée.

Pendant douze mois, le pack s’enrichira de tendances féminines, mais également masculines. La version présentée pour l’heure, dévoile déjà 3 macro tendances féminines, avec notamment deux silhouettes, et des looks forts de 1 à 3 pièces. Autant d’éléments de bases que les entreprises peuvent par la suite modifier en tous sens afin d’obtenir leurs propres créations. Mais, pour Lectra, la présence de ces tendances ne saurait accentuer les similitudes déjà constatables de marques en marques.

"Les collections évoluent en permanence dans les même directions", pour Anastasia Charin. "Si vous allez dans un grand magasin, vous verrez de nombreuses marques, mais présentant toutes les mêmes tendances à leur propre manière". En outre, le nouveau procédé pourrait inciter certaines entreprises à reprendre leurs créations en main. "Avec la crise, on a vu des sociétés arrêter de dessiner leurs propres produits", constate la directrice marketing. "Elles n’ont plus que des chefs de produits qui établissent un plan de collection, et reçoivent de leurs fabricants des propositions de modèles. Ils ont complètement supprimé la partie créative".

Lectra compte à ce jour 23 000 clients dans le monde, dont près de 20 000 opérant sur le marché de la mode. En proposant d’intégrer ce regard mode dans son offre, Lectra entend donc faciliter la tâche des entreprises, sensibiliser les équipes créatives aux contraintes techniques, mais également s’offrir une promotion d’envergure. L’entreprise française et WGSN vont en effet échanger sur leurs clientèles respectives. A ce jour, Lectra réalise 95% de son chiffre d’affaires à l’étranger, via quelque 23 bureaux dans le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com