×
Publicités
Publié le
15 févr. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lee Cooper vise notamment la clientèle féminine et les jeanneurs

Publié le
15 févr. 2011

Séduire les jeanners. C’était l’un des objectifs, récurrent pour la marque, de la présence de Lee Cooper France au salon Who’s Next à Paris. « Nous avons présenté une collection hiver total look", explique Emilie Trujas, coordinatrice du marketing global. La marque avait déjà tenté de reconquérir les jeanneurs en lançant en 2008, la ligne Red Diamond by Lee Cooper (Rdlc), plus jeune, citadine et pointue. Cette ligne a été mise en standby afin de se concentrer sur la marque éponyme.

Lee Cooper
La ligne Bluepeak de Lee Cooper. DR

Autour du jeans on va travailler sur des produits comme les chemises et les vestes. Nous avons trois univers: Vintage, Inn City et Blue Peak pour les trois temps forts de l’hiver". Suite à la reprise en main de l’entité par la société Linda Textiles, la marque recentre ses collections sur son identité anglaise. La marque réduit notamment la diversité de délavages de ses jeans. Dans son projet de marche en avant, Lee Cooper cible les 25-35 ans et compte aussi séduire la femme qui ne représente aujourd’hui que 15% de son chiffre d’affaires.

La marque entend, d’ici à 2015, passer cette part à 45% tout en repositionnant la marque vers le moyen haut de gamme en développant des produits entre 79 et 129 euros.

Pour Lee Cooper, qui compterait aujourd’hui 700 points de ventes multimarques en France, tout l’enjeu reste d’assurer cette transition. "Nous sommes encore en phase de redémarrage mais c’était important d’être sur le Who’s Next pour montrer à nos clients que nous sommes bien présents avec une nouvelle stratégie, glisse Yves Fontaine, directeur commercial de Lee Cooper. Il y a aussi une volonté de recadrer au niveau commercial et de travailler avec les jeanneurs, mais c’est une évolution qui prend du temps. Nous réfléchissons déjà à mettre en place de l’affiliation".

Lee Cooper affiche au passage sa volonté de travailler avec ses clients les plus fidèles. Également dans les projets de Linda Textiles, qui possède pour dix ans la licence d’exploitation pour la France et pour cinq ans la licence pour d'autres pays européens (Italie, Suisse...) délivrées par Sun Capital Partners, toujours propriétaire de la marque, la construction d’un réseau en propre avec une boutique à Paris à moyen terme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com