×
Par
AFP
Publié le
15 juin 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lejaby dans le rouge en 2010/2011, espoirs pour 2011/2012

Par
AFP
Publié le
15 juin 2011

VIENNE, 15 juin 2011 (AFP) - Le fabricant de lingerie français Lejaby, qui a fermé trois de ses quatre sites de production dans l'Hexagone fin 2010, a enregistré une perte de 2,7 millions d'euros sur l'exercice 2010/2011, a annoncé mercredi son propriétaire autrichien, le groupe Palmers.

Palmers, Lejaby
Lejaby printemps-été 2011.


L'activité s'est renforcée dans la deuxième moitié de l'exercice, terminé fin janvier, avec une progression des commandes "largement supérieure à 10%", a indiqué le groupe à l'AFP. Le résultat opérationnel devrait être positif en 2011/2012, selon Palmers.

Après la restructuration en France, accompagnée d'un plan social pour environ 200 salariés, Lejaby a délocalisé sa production vers le Maghreb pour s'aligner sur la concurrence. D'après les chiffres du propriétaire Palmers, Lejaby emploie 616 personnes, dont 440 en France.

Palmers ne prévoit pas pour le moment de nouvelles embauches en France, même si l'activité de Lejaby devait redevenir profitable.

A l'instar de Lejaby, Palmers est également dans le rouge, avec une perte de 15,2 millions d'euros. "Nous ne sommes pas inquiets car ce chiffre comprend un coût exceptionnel de 13 millions d'euros généré par la reprise de Lejaby en 2008", a expliqué le patron de Palmers Gerd Petermann.

L'entreprise autrichienne avait racheté le fabricant français au groupe américain Warnaco pour 45 millions d'euros. Acquéreur et vendeur sont depuis engagés dans une procédure judiciaire devant la justice française. Palmers veut obtenir une réduction du prix d'achat, estimant que Warnaco n'a pas respecté leur contrat.

Numéro un en Autriche, Palmers veut continuer son expansion en Allemagne, en Europe de l'Est et en Italie. Le groupe autrichien espère pouvoir augmenter son chiffre d'affaires (162 millions d'euros en 2010/2011) de 15 millions d'euros dans les trois années à venir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.