×
Publié le
11 févr. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Levi Strauss encaisse l'arrêt de Denizen en Asie

Publié le
11 févr. 2013

Alors que les réorganisations semblent toujours en cours au sein du groupe Levi Strauss & co, le géant américain du denim délivre un exercice 2012 à peine en retrait par rapport à 2011. Son chiffre d’affaires annuel atteint ainsi 4,61 milliards de dollars (3,45 milliards d’euros) pour un résultat opérationnel stable de 334 millions.

Denizen a été retirée des marchés asiatiques et est maintenant destinée au marché américain, via Target. Visuel Denizen.


"En 2012, nous avons pris quelques décisions délicates et effectué des changements significatifs pour mettre la société sur le chemin d’une croissance profitable, explique Chip Berg, le PDG du groupe dans un communiqué. Nous avons largement renouvelé l’équipe de direction, affiné nos stratégies et nos nouveaux modèles d’organisation dessinés pour s’imposer sur le marché. Nous sommes concentrés sur la gestion du cœur profitable de notre activité, en nous étendant au-delà du 'core' pour développer un portfolio mieux équilibré. Cela en devenant un des meilleurs retailers et en rendant notre structure de coûts plus compétitive".

Question rentabilité, sur le dernier exercice, qui s’est clos fin novembre, le groupe américain a reçu un coup de pouce de l’Etat de Californie, qui a reversé quelque 27 millions de dollars suite à une erreur de perception entre 1986 et 2004. Résultat, le groupe enregistre un résultat net de 144 millions contre 138 un an plus tôt.

Plus concrètement, le retrait de Denizen a entraîné un impact défavorable sur les marges du groupe. Ainsi, le résultat brut du groupe s’est effrité passant de 2,3 milliards en 2011 à 2,199 en 2012. Clairement sur le dernier trimestre, alors que les ventes restent globalement stables à 1,3 milliard, sur l’Asie-Pacifique entre un ralentissement d’activité et l’arrêt de Denizen, le groupe voit ses ventes chuter de 20% à 186 millions. Sur les Amériques ses ventes progressent de 1% à 818 millions, malgré des ventes de gros en repli et le passage sous licence au troisième trimestre de son activité Levi's brand boys. En Europe, les ventes avant change progressent de 2%, notamment avec de bons résultats chez la femme. Mais en réel, les ventes reculent de 4% à 294 millions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com