×
Publié le
21 août 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Li&Fung: l’activité logistique permet un profit opérationnel

Publié le
21 août 2013

Des trois activités menées de front par Li&Fung Limited, il s’agit de celle qui réalise nettement le moins de chiffre d’affaires. Alors que les activités d’import-export et distribution réalisent respectivement 5,37 et 2,18 milliards d’euros (7,20 et 2,93 milliards de dollars US), la logistique n’apporte "que" 181 millions d’euros.

La tour Li&Fung à Hong Kong. Visuel Li&Fung.


Mais ce volet est aussi celui qui connaît la plus forte progression et la meilleure rentabilité. Sa croissance est de 37% alors que le chiffre d’affaires global du groupe hongkongais reste stable par rapport à la même période un an plus tôt à 6,815 milliards d’euros.

Et, à la ligne du résultat opérationnel, l’import-export reste le contributeur le plus important avec 151 millions d’euros (+1%), mais la croissance organique et le renforcement externe de l’activité logistique lui permettent de dégager 10 millions d’euros de bénéfice opérationnel (+56%) et de compenser le repli opérationnel de l’activité distribution à 4 millions (-53%). Le résultat opérationnel du groupe Li&Fung Limited progresse au final de près de 1% à 166 millions d’euros.

Sur le premier trimestre 2013, le groupe réalise 61% de son activité aux Etats-Unis où il restructure encore son activité, 18% en Europe, 14% en Asie et 7% dans le reste du monde.

Bruce Rockowitz. PDG de Li&Fung Limited. Photo DR.


"L’environnement économique mondial en 2013 est resté incertain, spécialement en Europe, ce qui a eu pour résultat une faiblesse continue dans les dépenses des consommateurs et leur ressenti. Toutefois, malgré les actuelles conditions macroéconomiques, notre cœur d’activité sourcing reste solide et continue de gagner des parts de marché, explique Bruce Rockowitz, PDG du groupe. Il faut aussi noter que les tragédies au Bangladesh ces dernières années ont mis au cœur des standards exigés par les marques et distributeurs internationaux la sécurité des travailleurs et le développement durable".

De fait, le groupe a vu ses volumes sourcés au Bangladesh progresser de 13%. Le pays pointe au second rang derrière la Chine où sont encore produits 56% des volumes du groupe.

Au final, le groupe entend retrouver ses niveaux opérationnels de 2011 à la fin 2013. Et prépare un plan de développement à trois ans pour la période 2014/2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com