×
Publicités
Publié le
30 août 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Li & Fung: ralentissement de la croissance

Publié le
30 août 2012

C’est ce qui s’appelle un coup de frein. Alors que, sur son premier semestre 2011, Li & Fung enregistrait une croissance de 33% par rapport à la même période en 2010, le chiffre d’affaires du groupe hongkongais affiche un timide +4% sur les six premiers mois de 2012.

Il s'établit ainsi à 9,1 milliards de dollars US (7,4 milliards d’euros). Le groupe pointe du doigt les conditions de marché difficiles en Europe. Dans le même temps, son résultat opérationnel chute de 22% à 221 millions de dollars. Li & Fung trouve les causes de ce recul dans un chiffre d’affaires moins élevé que prévu sur le marché américain mais aussi par les coûts et les investissements pour sa plateforme Fashion & Home de son antenne asiatique.


Le siège de Li & Fung à Hong Kong. Photo Li & Fung


Le groupe livre d’ailleurs quelques indications sur la répartition de son activité. Son pôle "trading" réalise 7,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires, la distribution pèse pour 2,9 milliards et la logistique complète le tableau avec 224 millions de dollars.

Son premier marché reste les Etats-Unis (62%) suivi de l’Europe (18%) et l’Asie (13%). Le spécialiste du sourcing continue de s’approvisionner à 92% en Asie. Dans le détail, il réalise 56% de son sourcing en Chine. Son volume de production dans ce pays augmente même de 8%. Le Bangladesh pointe au second rang (+3%) alors que le Vietnam s’affirme (+24%) en prenant la troisième place du podium à l’Indonésie.

Li & Fung, qui possède notamment Frye, Mountrek, RJ Colt, Cerruti et Jimlar, reste également en alerte concernant les acquisitions. Le groupe promet d’ailleurs de nouveaux achats de sociétés pour le second semestre 2012 et pour 2013. Il se veut aussi optimiste, prédisant une amélioration du marché américain après les élections présidentielles outre-Atlantique, une baisse du coût des matières premières en dehors du cuir et l’effet positif de ses investissements en Asie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com