×
6 329
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
22 juin 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lissfactor étend son influence

Publié le
22 juin 2009

Dépositaire de la technique du « lissage japonais », procédé qui permet de garder les cheveux lisses pendant plusieurs mois, Lissfactor cultive son offre en même temps que ses ambitions. En effet, débarquée en France il y a quatre ans, la marque ne cesse de faire des adeptes auprès des crinières rebelles et annonce pour bientôt le « bouclage japonais ».


Modèle Lissfactor

C’est au Japon qu’est née la méthode. Son principe ? Agir directement sur la structure moléculaire du cheveu pour dompter la boucle et lui donner une nouvelle forme grâce aux plaques céramiques. L’opération suit trois phases. Un premier produit à base de collagène, sans agents corrosifs tel que la soude ou la silicone, est appliqué sur le cheveu et doit rompre les liaisons entre les écailles. Le cheveu retrouve alors son élasticité, il est prêt à être étiré. On lui donne alors une tenue lisse grâce aux plaques en céramique que l’on applique une fois le premier soin nettoyé. Enfin, un deuxième soin vient fixer la forme de manière définitive en reconstituant les liaisons. Il faut compter entre trois et six heures pour le tout, en fonction de la taille et de l’épaisseur de la chevelure. Et le résultat est visible entre quatre et six mois, selon la vitesse de repousse.

Très utilisée aux États-Unis depuis dix ans, la méthode du lissage permanent connaît aujourd’hui un franc succès auprès des « brushing addicted ». Et pour cause, outre l’incontestable gain de temps quotidien - non négligeable -, le rendu est naturel et brillant. D’ailleurs, le réseau de salons de coiffure partenaires en témoigne : ils sont aujourd’hui plus d’une centaine en France et leur nombre va croissant. Rendez-vous sur le site de Lissfactor pour en connaître la liste actuelle.


Modèles Lissfactor

A Paris, vingt-quatre établissements, dont les célèbres salons Massato et Tomoko, ou encore Kojji, 6 rue Deguerry dans le XIe, utilisent Lissfactor. Ce dernier, ouvert en septembre 2008 par une spécialiste de la méthode qu’elle a pratiquée du Japon aux États-Unis avant de se réinstaller à Paris, réalise près de 50 % de son activité grâce au lissage permanent. Et si l’aspect permanent de la coiffure suppose une fréquentation moins assidue du salon, c’est sans compter avec le bouche-à-oreille galopant.

Comme tout produit à succès, celui de Lissfactor a pour corollaire le spectre de la contrefaçon. En effet, tant la méthode que la ligne de soins professionnels développée, on ne les trouve que dans les salons partenaires, ou via le site Internet. Les deux sont des propriétés de Lissfactor dont la marque est déposée à l’Inpi en France, ainsi que dans un certain nombre de nations européennes, aux États-Unis, ... Attention donc lorsque les prix pratiqués sont bien inférieurs à ceux traditionnellement admis - il faut compter en moyenne entre 350 et 800 euros, mais la fourchette est indicative et certains salons pratiquent des tarifs plus élevés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com