×
Publicités
Publié le
26 janv. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lollipops dépoussière son image

Publié le
26 janv. 2018

La fantaisie et le rose perdurent chez Lollipops, mais tout est question de dosage et d’air du temps. La marque d’accessoires girly fondée en 1994 a redéfini son territoire de marque, changeant du même coup son logo et mettant au point un nouvel aménagement de boutique.


Le nouveau logo, et l'ancien sur fond rose - Lollipops


La griffe détenue par le groupe Rand depuis 2007 a fait l’an dernier appel à l’agence BETC Pop. Résultat ? L’écriture a été arrondie, alors qu'un tréma sur le « o » vient rappeler en clin d’œil les oreilles d’un chat, animal fétiche de la griffe. Un logo déjà apposé sur certains produits cet hiver, mais généralisé pour l’été 2018. « En modernisant la marque, on souhaite toujours parler à notre clientèle historique, mais surtout séduire les plus jeunes femmes », ambitionne Emilie Trujas, directrice du développement commercial de Lollipops. Soit rajeunir la cible en visant les 25-35 ans.

A l’origine centrée sur la maroquinerie, la marque qui présentait ses collections automne-hiver 2018/19 sur le salon Who’s Next-Première Classe s’est progressivement élargie à la chaussure (en 2012), aux bijoux, puis au textile avec une offre de foulards, de ponchos et de paréos depuis trois saisons. « Etoffer la gamme de produits nous permet de proposer une collection complète d’accessoires, renforçant notre statut de destination cadeau, et incitant ainsi la cliente à revenir en magasin », décrit Emilie Trujas. En parallèle des modèles très fantaisie qui marquent son ADN (franges, imprimé cerise, découpes ludiques…), la marque a instauré une collection aux lignes plus classiques, avec l’objectif là aussi de parler à toutes.


Le magasin de Biarritz - Lollipops


Le concept boutique a lui aussi évolué, passant du boudoir rose à une ambiance plus épurée, investie de mobilier plus fin et contemporain. Quelques touches viennent tout de même souligner l’image pétillante et féminine que souhaite véhiculer la marque, comme un sol rose pâle ou le rappel des oreilles stylisées au mur.

Au cours de l’année 2017, ce nouvel aménagement a été implanté à Biarritz (centre BAB2), à Chartres, à Nantes et à Metz (centre commercial Muse). Le parc Lollipops, surtout bâti grâce au modèle de l’affiliation, se compose aujourd’hui d’une petite quarantaine de magasins à l’enseigne en France (dont une dizaine de succursales) et d'une douzaine de boutiques à l'international. La stratégie de l'entreprise étant de continuer à pousser ce type de partenariat en 2018. Le réseau de la griffe, qui a réduit la voilure ces dernières années, revendique également un large contingent de revendeurs multimarques, soit 700 adresses au total, dont 400 situées dans l’Hexagone. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com