×
Publicités
Publié le
24 nov. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Longboard: une sortie de crise et de nombreux projets

Publié le
24 nov. 2010

L’année 2011 pourrait bien enteriner la sortie de crise pour Longboard. Après avoir perdu 10% de son chiffre d’affaires en 2009, la marque devrait, sur l’exercice 2010, retrouver son niveau de 2008, avec quelque 30,8 millions d’euros. Le tout sans aucune suppression d’emploi, ni déséquilibre dans les finances, ce dont se félicite Pierre Sokolowski, PDG de Norprotex, la maison mère. "Cela nous permet aujourd’hui de profiter d’une reprise importante, voire violente", explique-t-il.

Longboard
Pierre Sokolowski et Emmanuel Assouline

Violente, car la marque note déjà une hausse de 30% des commandes par rapport à 2010: "le plus beau premier trimestre dont la marque se souvienne". Une reprise attribuée à plusieurs avantages cumulés. Longboard compte en effet une cinquantaine de collaborateurs répartis entre les bureaux de Shanghai, du Bangladesh ou du sud de l’Inde, conférant une plus forte réactivité face à l’explosion des prix du coton. En outre, le bureau de style intégré de la marque, doté d’une vingtaine de personnes, a permis d’anticiper sur les variations de coûts pour concevoir les collections en conséquence.

Des collections qui, plus que jamais, se structurent et s’étoffent. Longboard dope ainsi son offre de sous-vêtements, qui pèse déjà plus de 500 000 pièces vendues par an. L’offre sera à présent renouvelée au rythme de quatre collections par an. "De quoi muscler l’offre pour être en ligne avec les attentes exprimées par nos clients", explique Emmanuel Assouline, directeur des opérations de Longboard.

Des attentes qui touchent également l’offre denim. C’est ainsi que la marque lancera pour la rentrée prochaine une toute première ligne entièrement dédiée au denim, dont l’offre était jusque là très éparse. La ligne se composera de 35 références homme, femme et enfant, partagée entre 24 délavages et de 4 fits. Avec des prix avoisinant les 30 euros, la ligne aura une PLV spécifique. "Il faut frapper fort, et surtout frapper pertinent" pour Emmanuel Assouline.

Le deuxième semestre 2011 verra également se présenter une ligne de homewear réalisée en collaboration avec le WWF. Une ligne de 18 références réalisées en coton bio. D'ici là, Longboard poursuit l’expansion de son panel de licences. Celles-ci pèsent entre 10 à 15 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec 1,5 million de pièces vendues. Et cette offre s’enrichit aujourd’hui avec l’arrivée du spécialiste sétois des chaussures, ARBO, qui rejoint ainsi la dizaine de licenciés existants. Quant à l’arrivée de la marque dans la vente en ligne, elle est à l’étude. "Mais c’est un gros chantier", explique Pierre Sokolowski. "Ce ne sera pas pour 2011".

En attendant, Longboard dévoilera dans quelques jours le fruit d'une collaboration avec un designer renommé, dont les créations seront disponibles en avril prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com