×
Publié le
20 oct. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Louis Quatorze fait son come-back

Publié le
20 oct. 2009

Véritable success story en Asie dès son lancement dans les années 80, la marque d’accessoires Louis Quatorze renoue aujourd’hui avec ses origines françaises. A sa tête, une nouvelle équipe a fait appel à des artisans français pour la toute dernière collection portant le numéro 00.

Louis Quatorze
Louis Quatorze - Photo : Eyedom

Avec ce chiffre symbolique, Louis Quatorze repart sur de nouvelles bases. Le Coréen Taejin International, propriétaire de la griffe, a souhaité la remettre en phase avec ses origines françaises en termes de style, de qualité de fabrication, d’équipe de création et de développement, de localisation - retour à la case « Paris » - et enfin de marché. Pour mener à bien le projet, Taejin International a recruté Patricia Lerat, anciennement en charge du salon Première Classe, en tant que directrice du développement et Pierre-Louis Mascia comme directeur artistique. Ensemble, ils ont eu carte blanche pour réinventer la griffe.

« La nouvelle collection Louis Quatorze est une ligne d’accessoires complète qui va du foulard au sac, en passant par des bijoux, de la passementerie, des gants, des parapluies, ... explique Pierre-Louis Mascia. Chacun des produits étant fabriqué exclusivement en France et en Europe par des maisons artisanales comme Dupire (peausseries), Franzi (maroquinerie), le Prince du sud (passementerie), Gants Morand (gants), Francesco Maglia (parapluies), ... »

Louis Quatorze
Les lignes Madame de Montespan et Madame de La Vallière signées Louis Quatorze

Trois grands thèmes, inspirés par des noms de maîtresses de Louis Quatorze, composent la collection 00. Madame de Maintenon se veut la ligne la plus classique avec des formes épurées rehaussées de piqûres sellier et de grigris en passementerie. Madame de Montespan, quant à elle, revendique une certaine modernité avec des formes pratiques et des tissus colorés sérigraphiés. Elle s’accompagne de foulard en twill de soie et laine ou cachemire. Enfin, Madame de La Vallière se consacre au soir. Inspirée par la correspondance, elle propose des pochettes (cuirs grainés, agneau, crocodile mat) dont la structure emprunte celle du pliage d’une enveloppe. Certains modèles se parent d’un camée en verre gravé.

Les premières commandes passées, Louis Quatorze vise une implantation dans des multimarques sélectifs et dans les grands magasins en France et à l’étranger (Japon, Etats-Unis, Angleterre) avec des prix allant de 220 euros à 470 euros. La prochaine étape sera l’ouverture d’une boutique avant la fin de l’année 2009.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com