×
Publicités
Par
AFP
Publié le
30 mai 2006
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Louis Vuitton, L'Oréal et BNP-Paribas, marques françaises les plus rentables

Par
AFP
Publié le
30 mai 2006

PARIS, 30 mai 2006 (AFP) - Louis Vuitton, L'Oréal et BNP Paribas sont les marques françaises qui valent le plus, selon un classement établi par la société de conseil Interbrand, publié mardi.


Visuel L'oréal 2006

La marque de produits de luxe Louis Vuitton est évaluée à 15,6 milliards d'euros, suivi de la marque de cosmétiques L'Oréal à 5,3 milliards, et de celle de la banque BNP Paribas à 5,1 milliards, selon Interbrand.

Interbrand a évalué plus d'une vingtaine de marques en fonction de la "valeur nette actualisée des revenus que la marque peut engendrer dans le futur".

Par rapport à 2005, les marques Peugeot (constructeur automobile) et Bic (papeterie, stylos, briquets jetables, rasoirs) sont celles qui perdent le plus de valeur, respectivement - 2,3 % et - 1,1 %.

Les marques qui gagnent le plus de valeur sont celle du groupe de téléphonie mobile Orange (+ 8,4 % à 3,2 milliards d'euros), du groupe pétrolier Total (+ 8,1 % à 1,1 milliard) et de la banque BNP Paribas (+ 7,9 %).


Campagne publicitaire Louis Vuitton 2006

L'assureur Axa occupe la quatrième place (5 milliards). Viennent ensuite les marques Chanel, Carrefour, Danone, Société Générale, Lancôme, Peugeot, Orange, Hermès, Hennessy, Moët et Chandon, et Citroën, estimées entre 2 et 4,1 milliards d'euros.

Renault, Michelin, Lacoste, Evian, Rémy Martin, Dior, Total, JC Decaux, et Bic sont évaluées de leur côté à entre 1 et 1,5 milliard d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.