×
Publicités
Publié le
25 mars 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LoveStories ouvre à Lille avant Paris

Publié le
25 mars 2016

LoveStories a de grandes ambitions retail pour les années à venir, et celles-ci passeront par la France. La griffe de lingerie milieu-haut de gamme néerlandaise a beau être jeune, trois ans l'été prochain, elle voit pourtant grand. Après avoir ouvert une première boutique à Amsterdam, son fief, puis à Anvers fin 2015, elle s'apprête à conquérir Lille puis Paris.

Collection automne-hiver 2016-17 - LovesStories


Spécialiste de la petite lingerie sans armature et des pyjamas colorés, dans un esprit de mix & match d'imprimés et de matières, la marque s'apprête ainsi à poser ses valises rue de la Monnaie, à Lille. Sa fondatrice, Marloes Hoedeman, compte sur une ouverture courant mai, au numéro 12, à la place d'Acoté et face à Zadig et Voltaire.

D'une quarantaine de mètres carrés, ce petit format pourra accueillir l'univers de la griffe pensé comme une chambre d'hôtel. « L'idée, c'est un petit-déjeuner dans une chambre d'hôtel... c'est la mise en scène qui est notre fil rouge. Le matin parce que l'énergie, le naturel, et parce que nous faisons plutôt une lingerie du jour, facile, et moins du soir », explique Marloes Hoedeman.

Un concept retail identitaire que l'on devrait rapidement retrouver à Paris également, puisque la griffe y cherche activement une première adresse dans le Marais. La marque est déjà distribuée en France dans le réseau multimarques et certains grands magasins. Elle revendique 600 revendeurs à l'échelle mondiale.

Soutenue par un investisseur discret, la marque a vite fait grandir ses collections (aujourd'hui 120 références par saison), avec des pièces dessus dessous, des nouvelles tailles de soutien-gorge pour casser l'idée que les triangles ne sont adaptés qu'aux petites poitrines, mais aussi une ligne plus haut de gamme et plus nuit, en soie et dentelle monochromes noires.

« Comme nous nous trouvons sur un marché de niche, nous avons l'obligation de nous développer très vite à l'international, affirme Marloes Hoedeman. Nous voulons ouvrir des boutiques dans beaucoup de capitales européennes et bientôt également à Sydney, avec un partenaire local », confie-t-elle. Lille, Sydney donc, Paris ensuite, puis, espère-t-elle, Madrid, Londres et Copenhague. Avec pour objectif d'ouvrir neuf points de vente à l'enseigne dans l'année et une vingtaine au total sur trois ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com