×
Publicités
Publié le
21 oct. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lunn (ex-Bergère de France) développe son réseau de boutiques

Publié le
21 oct. 2015

Lunn met le cap sur le retail avec l’ouverture prochaine de cinq boutiques en propre. La marque qui, jusqu’ici, était seulement distribuée dans les boutiques Lilith, sa marque-sœur, disposera dorénavant de son propre réseau de distribution. Un changement de stratégie consécutif au rachat, il y a tout juste un an, par Robert Ostermann à Bergère de France du groupe Wega, la société qui détient les deux marques.

Lunn, collection automne-hiver 2015.

Une première boutique de 145 m2 a donc ouvert à Nancy, le 26 septembre dernier, au 2 rue des Dominicains, et quatre autres seront inaugurées d’ici le 15 novembre à Albi, Limoges, Clermont-Ferrand et Dijon.

« Nous sommes également en discussion sur cinq autres établissements, explique Robert Ostermann. Ces ouvertures nous permettent de tester le marché et la première journée d’ouverture à Nancy augure le meilleur pour la marque. »

Localisée pour l’essentiel dans le centre de la France, la marque prévoit néanmoins de compléter ces premières ouvertures en développant le réseau sur l’arc méditerranéen (Montpellier, Cannes, Toulon et Nice) puis la façade Atlantique avec des villes comme Bordeaux ou Biarritz.

« D'ici quelques semaines, nous lancerons également l'e-shop Lunn. Au final, notre objectif est d’avoir un maillage équilibré afin que la marque soit bien implantée en France. Dans un premier temps, nous allons ouvrir ces boutiques en propre mais, dès le premier semestre 2016, nous prévoyons de développer la commission-affiliation », déclare le directeur général de la marque.

Afin d’appuyer ce développement retail, la société Wega a également développé un concept de magasin fort, ambiance zen et chic (murs blancs, bois, béton ciré, portants aciers) et repensé l’identité de la marque en retravaillant le logo.

« Nous nous adressons à des jeunes femmes de 25 ans et plus qui cherchent des pièces tendance et chics dotées d’une personnalité. Il était essentiel d’avoir une cohérence entre notre offre, nos magasins et notre image, explique Robert Ostermann. C’est ce que nous avons mis en place. »

Par ailleurs, la marque, qui propose un vestiaire féminin complet, accessoires compris (sacs et chaussures), entend également développer le wholesale et l’export. Mais, avant de franchir cette étape, il s'agit pour elle de s'affirmer via le retail, de parfaitement maîtriser son sourcing et sa production.

« Nous développerons probablement le wholesale pour l’hiver 2016 ou l’été 2017. Nous voulons être solides et asseoir notre notoriété avant de nous lancer. Pour l’export, nous avons la même problématique, mais quand nous aurons atteint notre objectif en France, nous nous appuierons sur le réseau de Lilith pour développer Lunn à l’international », explique Robert Ostermann.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com