×
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 oct. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Luxottica accuse des ventes en recul de 3,5 % au troisième trimestre

Par
AFP
Publié le
23 oct. 2017

Milan, 23 oct 2017 (AFP) - Le groupe italien Luxottica, leader mondial des lunettes haut de gamme qui doit fusionner avec le français Essilor, a annoncé lundi une baisse de 3,5 % de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, à 2,147 milliards d'euros, mais a confirmé ses prévisions pour 2017.

Luxottica


Ce chiffre est globalement en ligne avec les attentes : selon le consensus Factset Estimates, les analystes tablaient sur 2,164 milliards d'euros. Le groupe a expliqué ce recul par la force de l'euro par rapport aux autres principales monnaies. A taux de change constants, les ventes ont progressé de 0,8 %. Le chiffre d'affaires (à taux de change courants) a chuté de 9 % sur la période en Amérique du Nord, qui est le principal marché du groupe avec 61 % des ventes.

Il a été affecté en septembre par les trois ouragans ayant touché le Texas, la Floride et Porto Rico, qui ont conduit à la fermeture de 570 boutiques, la plupart durant une semaine. Un quart des boutiques du groupe au Mexique ont également dû être temporairement fermées en raison du tremblement de terre ayant touché le pays. En Asie-Pacifique, les ventes ont reculé de 5,2 %, mais elles ont progressé de 14,2 % en Europe.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires global a progressé de 1,7 %, à 6,9 milliards d'euros, et de 1,5 % à taux de change constants. « Nous sommes satisfaits des résultats de juillet et août, mois durant lesquels les activités du groupe ont montré une solide croissance. Les événements inattendus de septembre ont affecté les ventes, en Amérique du Nord, au Mexique et en Chine. Pourtant, malgré cela et une forte volatilité des changes, nous avons terminé le trimestre en croissance (à taux de change constants) », ont souligné le président exécutif de Luxottica, Leonardo del Vecchio, et le directeur général, Massimo Vian.

Rappelant le processus de transformation engagé, ils ont confirmé les objectifs pour 2017, à savoir une croissance à un chiffre des ventes (dans une fourchette basse-moyenne) à taux de change constants. « Nous sommes confiants que les nombreuses initiatives prises ces deux dernières années pourront conduire à une accélération de la croissance en 2018 », ont-ils précisé.

Luxottica doit fusionner prochainement avec Essilor, numéro un mondial des verres ophtalmiques, pour former le leader mondial de l'optique avec une capitalisation boursière de plus de 50 milliards d'euros. Le 26 septembre, la Commission européenne a lancé une enquête approfondie sur cette union, de crainte qu'elle ne réduise la concurrence.

Cette décision était largement attendue : nombre d'analystes avaient pointé les inquiétudes engendrées par la naissance de ce nouvel ensemble qui deviendrait un fournisseur hégémonique de nombreux opticiens.

La future entité, dont le siège social sera basé en banlieue parisienne, où est déjà installé Essilor, pèsera plus de 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires et comptera plus de 140 000 employés dans le monde. La date butoir pour l'enquête de l'UE a été fixée au 26 février.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.