×
5 428
Fashion Jobs
Publié le
18 déc. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Luxottica : le vice-président Francesco Milleri devient aussi CEO

Publié le
18 déc. 2017

Changements à la tête de Luxottica. Le géant des montures de lunettes italien, qui doit fusionner l’an prochain avec le numéro un mondial des verres ophtalmiques, le groupe français Essilor, remanie sa direction en renforçant notamment la position de son vice-président Francesco Milleri. Ce dernier va, en effet, assumer également la fonction de directeur général suite au départ, trois mois avant le terme naturel de son contrat, du CEO en charge des opérations et du produit Massimo Vian.


Francesco Milleri - DR


« Luxottica Group simplifie son système de gouvernance (…) et concentre les compétences dans les mains du président exécutif Leonardo Del Vecchio et du vice-président Francesco Milleri », indique le lunetier dans un communiqué, en annonçant par ailleurs l'entrée au sein du conseil d'administration de l'actuel directeur financier Stefano Grassi.

« La décision d’aujourd’hui rend Luxottica encore plus rapide et proactive, avec une direction focalisée sur les stratégies et une organisation géographique articulée de manière à être toujours plus proche des besoins de tous nos clients », souligne le fondateur Leonardo Del Vecchio.

Massimo Vian était actif dans Luxottica depuis 13 ans. En 2014, il avait été promu du poste de directeur des opérations (COO) à celui de CEO. Ce dernier quitte l'entreprise avec un bonus de 6,3 millions d’euros, en plus de sa prime de départ.

Quant à Francesco Milleri, il conforte sa montée en puissance au sein du groupe transalpin. Consultant externe spécialisé en informatique, l'homme est considéré comme un proche de Leonardo Del Vecchio et de son épouse, Nicoletta Zampillo. Il a été coopté au sein du conseil d’administration de Luxottica en mars 2016, un mois avant d’être nommé vice-président avec la mission « d’aider et d’assister » le fondateur et président exécutif.

Ces changements semblent indiquer une stratégie de la part du lunetier italien pour se positionner en vue de la création de la future structure qui naîtra de la fusion avec Essilor et sera pilotée par un nouveau directeur général. Dans un récent entretien au Financial Times, le PDG d’Essilor, Hubert Sagnières, qui gèrera le futur géant Essilor-Luxottica conjointement avec Leonardo Del Vecchio, avait expliqué qu'un directeur général serait recruté dans les « deux, trois, ou cinq ans, ou bien dans les six mois ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com