×
Par
AFP
Publié le
30 nov. 2015
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH entre au capital du joailler italien Repossi

Par
AFP
Publié le
30 nov. 2015

Le numéro un mondial du luxe LVMH a pris une part minoritaire dans la maison de joaillerie indépendante italienne Repossi, pour l'aider à étendre son réseau de distribution, ont indiqué lundi les deux parties.

Campagne Repossi - David Sims


« Etant donné la réalité du marché et de la concurrence aujourd'hui, j'ai donc décidé d'ouvrir le capital de l'entreprise et LVMH a pris des parts minoritaires », a affirmé la créatrice de la marque éponyme, Gaia Repossi, dans un entretien au quotidien Le Figaro.

Cette prise de participation « conséquente », doit permettre à la marque italienne, qui possède deux boutiques en propre, l'une à Monaco et l'autre à Paris, de développer « certains emplacements », a-t-elle expliqué.

Née en 1986, Gaia Repossi, l'arrière-petite-fille du fondateur de la maison Repossi, créée en 1920 à Turin, a été nommée, à 21 ans, directrice de la marque par son père Alberto Repossi.

De son côté, Delphine Arnault, directrice générale adjointe de Louis Vuitton, estime dans cet entretien croisé que « le travail de Gaia laisse augurer un avenir prometteur » et souligne que les résultats des groupes familiaux « sont beaucoup plus performants que les autres ».

Les collections Repossi sont distribuées dans 90 points de vente dans le monde. Le chiffre d'affaires avoisine les 15 millions d'euros, selon plusieurs analystes financiers, cités par le quotidien.

Le groupe LVMH, présent dans six secteurs d'activité, compte dans son portefeuille joaillerie la maison de luxe italienne Bulgari ou encore Chaumet, De Beers ou Fred.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.