×
6 810
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
10 nov. 2005
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH essuie un revers dans son conflit avec Morgan Stanley

Par
AFP
Publié le
10 nov. 2005

PARIS, 10 nov 2005 (AFP) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) a estimé que les analyses de la banque d'affaires américaine Morgan Stanley fournies à son ancien client, le groupe de luxe LVMH, ne pouvaient être considérées comme des "fausses informations", selon le journal Les Echos jeudi.


Campagne publicitaire Louis Vuitton collection Automne-Hiver 2005/2006

Morgan Stanley est poursuivi depuis près de deux ans par son ancien client pour des analyses qu'il juge "fausses et biaisées".

Les opinions de la banque d'affaires ne "paraissent pas pouvoir être considérées comme de fausses informations" de nature à "fausser le fonctionnement du marché", selon un rapport de l'AMF, cité par Les Echos.

Les opinions de Morgan Stanley ont été "explicitées et argumentées", relève le gendarme de la Bourse, estimant par ailleurs qu"il n'a pas été possible d'établir une corrélation entre ces opinions de Morgan Stanley et l'évolution du cours de l'action LVMH".

L'AMF s'est ainsi exprimée dans un rapport d'enquête demandé par le président de la 15e chambre de la cour d'appel de Paris, qui a été communiqué fin septembre aux juges.

Un porte-parole du groupe de luxe LVMH a indiqué à l'AFP que le rapport de l'AMF n'était qu'une "consultation" et que les "conclusions du procureur général rendues en juin (avant le procès en appel, ndlr) étaient totalement favorables au groupe".

"La parquet considère qu'il y a eu +dénigrement+ contre LVMH", a dit ce porte-parole.

Le 12 janvier 2004, le tribunal de commerce de Paris avait condamné la banque américaine à verser 30 millions d'euros de dommages et intérêts à LVMH pour lui avoir causé "un préjudice considérable" dans ses analyses entre 1999 et 2002.

Le groupe de luxe réclame en plus 183 M EUR de dédommagements complémentaires au titre de préjudice matériel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.