×
6 872
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Ly Adams mise sur un concept store masculin rue des Archives

Publié le
today 22 janv. 2015
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rue des Archives, Fendi, Moncler, Gucci et Givenchy installent de belles boutiques dédiées à l’homme. Les noms de Prada, Chanel ou Dior bruissent dans cette zone du Marais parisien. Sous l’impulsion du groupe Galeries Lafayette, autour du BHV Marais, c’est tout un pan de cette rue qui a vocation à devenir un rendez-vous incontournable de la mode homme.

Collection Ly Adams automne-hiver 2015-16


C’est en tout cas l’opinion de Séverine Lahyani. L’entrepreneuse mise en effet sur cet axe pour développer sa marque Ly Adams et installe un concept store masculin. Baptisée Archives 18.20, la nouvelle boutique sera inaugurée fin mars.

« Nous aménageons un bel espace de 400 mètres carrés sous verrière situé en fond de cour, précise Séverine Lahyani. Mais nous bénéficierons d'une signalétique sur la rue. Nous aurons une partie multimarques haut de gamme avec une dizaine de marques créateurs en plus de Ly Adams, mais aussi des accessoires et du high tech. Nous finalisons la sélection fin janvier. Et nous travaillons avec des personnes qui en sont sensiblement au même point que nous dans leur aventure professionnelle et qui ont la même sensibilité. »

Ainsi, un jeune chef parisien va prendre en main l’espace café-restaurant. Archives 18.20 présentera aussi une galerie d’art ainsi qu’un espace dédié à la maison d’édition Taschen. Elle proposera aussi une part de l’offre magazines art et mode que délivrait précédemment le vendeur de journaux Agora, désormais fermé.

Une initiative ambitieuse qui doit aussi permettre à Ly Adams de se développer. Fondée en 2011, la marque propose un vestiaire masculin travaillé de tailoring urbain, s’appuyant sur un sourcing et une fabrication italienne. Ly Adams, qui présente des silhouettes complètes, s’est notamment affirmée avec ses pièces à manches, aux détails et technicité subtils. Des pièces classiques, comme le pardessus ou le blazer, sont retravaillées, détournées ou réinterprétées avec des matières techniques. Dès ses débuts, elle a ouvert une boutique dans le Marais parisien, au 11 rue Vieille du Temple.


« Nous n’avons pas suivi un schéma classique et nous avons ouvert directement la boutique, souligne la créatrice. Cela nous donnait l’opportunité d’assouplir, de rendre beaucoup moins formel le côté tailleur qui intimide encore beaucoup d’hommes. De pouvoir expliquer les pièces au client et de voir sa réaction. La boutique nous permettait aussi d’exister concrètement auprès de fournisseurs. »

La marque s’est donc d’abord développée par le bouche à oreille. Elle n’a en effet amorcé une véritable phase de développement que depuis deux saisons avec pour l’instant une poignée de multimarques premium au Japon et en Corée. Et elle n’a que récemment activé son potentiel sur le net en entrant sur le site français L’Exception. Pour développer son réseau de clients, Ly Adams cède donc sa boutique de la rue Vieille du Temple pour parier sur le succès d’Archives 18.20. Mais elle participe aussi à des salons professionnels. Après le Pitti Uomo de Florence, la marque est actuellement présente sur le Tranoï à Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com