×
Publié le
4 mars 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maison Lejaby - Léa Peckre: premier mariage entre lingerie et prêt-à-porter

Publié le
4 mars 2014

Maison Lejaby a fait une entrée remarquée pendant la Fashion Week ce lundi 3 mars. C’est au bras de la jeune créatrice française Léa Peckre que la griffe s'est présentée, une collaboration qui fait naître la première véritable ligne de prêt-à-porter de la maison lyonnaise.

Au moment de sa reprise en janvier 2012, le nouveau PDG Alain Prost avait choisi d'ancrer davantage la marque dans le haut de gamme, mais aussi le luxe avec la gamme made in France Maison Lejaby Couture. C'est dans le prolongement de celle-ci qu'est née la collection signée par Léa Peckre.

Léa Peckre pour Maison Lejaby, automne-hiver 2014.


Dix-sept silhouettes automne-hiver 2014/2015 ont ainsi défilé à l’Hôtel Salomon de Rothschild, célébrant naturellement le dessus-dessous déjà emprunté ces dernières saisons par Lejaby, mais avec une modernité et une dimension nouvelles apportées par la créatrice.

Fascinée par la dimension architecturale de la corseterie, Léa Peckre a voulu concevoir un vêtement qui met en valeur les dessous. Des "silhouettes housses" monochromes auxquelles le tulle apporte la transparence souhaitée se déclinent en couleurs chair, ciel et noir.

De la lingerie, la créatrice a voulu exprimer la modernité et non "le classicisme" selon elle, en n'utilisant ni soie, ni dentelle, mais en se tournant vers des matières plus techniques, comme celles des bonnets de soutien-gorge, détournées, découpées au laser. Détournement toujours avec un body, en angora, un cache-coeur en lycra aux airs de veste de smoking, notamment.

Un prêt-à-porter très à fleur de peau qui a plu à Alain Prost, "avant tout, la satisfaction c'est d'avoir réussi à relever ce challenge. L'aventure a démarré très tard, en novembre, et notre équipe de couturières et Léa Peckre ont très bien travaillé ensemble", se réjouit-il, sans préciser encore si cette collaboration aura une suite.

La ligne de prêt-à-porter made in France sera vendue dans le "salon couture" de la marque à Paris, mais la commercialisation auprès d'acheteurs haut de gamme internationaux est également "bien partie", selon le PDG.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com