×
Publicités
Publié le
27 mai 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maison Lejaby: vers une augmentation de capital ou une entrée en Bourse

Publié le
27 mai 2014

Ce mardi, à l'occasion d'un défilé au Lido marquant les 130 ans de Lejaby, celui qui a relancé la marque sous le nom Maison Lejaby, Alain Prost, a indiqué qu'il envisageait une augmentation de capital ou une introduction en Bourse prochaine, deux ans après le sauvetage in extremis du fabricant de lingerie. "Plusieurs scenarii sont à l'étude", a révélé Alain Prost en marge des célébrations qui se déroulaient au Lido, temple parisien du glamour.

Maison Lejaby a présenté au Lido un spectacle sur 130 ans de savoir-faire, ici un tutu dessiné par Agnès Letestu dans ses ateliers. Photo Maison Lejaby.


"On étudie une augmentation de capital", a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant que "de nombreux investisseurs étrangers américains et chinois, mais aussi français sont intéressés". "Un scénario d'introduction en bourse est également possible, a expliqué l'ex-patron de la Perla, mais quel que soit le choix "tout sera bouclé cet été", selon lui.

"Notre objectif est de doubler notre chiffre d'affaires d'ici 5 ans", a rappelé Alain Prost, qui avait repris partiellement en janvier 2012 les activités du fabricant français de lingerie. "Aujourd'hui on marque le renouveau pour commencer une nouvelle histoire", s'est-il réjoui, en présence d'une grande partie de ses 207 salariés venus assister également au spectacle.

Maison Lejaby, qui s'est restructurée avec des collections haut de gamme d'une part, et luxe "made in France" d'autre part, communique largement sur ce nouveau chapitre. En février dernier, la griffe avait même défilé lors de la fashion week parisienne pour présenter une première capsule prêt-à-porter confiée à la créatrice Léa Peckre.

Un positionnement plus haut de gamme dont le PDG a fait le pari, alors que la marque basée à Rillieux-la-Pape (Rhône-Alpes) était devenue un symbole du made in France à sauver pendant la campagne présidentielle en 2012. Seule la collection "couture" qui représente 10 % de l'activité est aujourd'hui entièrement produite dans l'Hexagone, le reste des collections l'étant en Tunisie.

Anaïs Lerévérend avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com