×
Publicités
Publié le
14 mars 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maison Montval, nouvelle marque haut de gamme d’Edouard Terzibachian, de Sun Valley

Publié le
14 mars 2015

Duvet de canard d’origine française, capuches bordées de fourrure de renard argenté ou de raton laveur, tissus français, assemblage italien et fits très travaillés : la toute nouvelle Maison Montval affiche ses attributs luxueux avec sa première collection de doudounes pour femme.

Modèle de la première collection de doudounes Maison Montval - Maison Montval


Mais la toute nouvelle marque haut de gamme met avant tout en avant sa maîtrise de l’imprimé placé. Edouard Terzibachian, à l’origine du projet et qui est aussi le propriétaire de la marque de skiwear Sun Valley, a travaillé avec les soyeux lyonnais pour développer une technique assez précise et efficace.

« Le all-over est très répandu dans l’univers de la doudoune explique François Ridoret, dirigeant de LCA Retail (Original Penguin) qui se charge de la construction de la distribution et du marketing de la marque. En revanche, nous n’avons pas connaissance de produits similaires car avec les nombreuses coutures, c’est très technique. C’est aussi pour cela que le choix a été fait de montrer le potentiel sur des doudounes. Le concept a vocation à être développé sur d’autres pièces à manches et des accessoires. »

Pour ces premières pièces, que la marque présentait à Paris durant la Fashion Week féminine, il faut compter entre 1 200 et 1 800 euros. La Maison Montval propose quatre modèles, exploitant largement des motifs Paisley exclusifs, baptisés des noms de grandes stations de sport d’hiver françaises (Courchevel, Avoriaz, Méribel et Megève). Ce qui positionne aussi clairement le produit.
 
« Nous visons une distribution hyper sélective avec les boutiques de luxe dans les stations de ski et les acteurs du prêt-à-porter luxe dans les grandes villes en France, Allemagne et Europe de l’Est, confirme Franck Roudier qui se charge du développement commercial. L’un des atouts, c’est que nous avons une souplesse de production avec des délais raccourcis grâce à notre production locale. En France, le potentiel est de 20 à 25 adresses. A l’étranger, malgré les relations avec la Russie, les contacts russes ont bien réagi. »

La marque compte trouver des partenaires en Europe, mais aussi au grand international pour tisser son réseau. Pour gagner en visibilité, elle a aussi rapidement confié sa communication à l'agence parisienne Laurent Suchel.
 
Après la doudoune, et pour ne pas se trouver enfermée dans un monoproduit, la Maison Montval devrait rapidement explorer son potentiel avec des trenchs et différentes pièces de dessus, mais aussi une panoplie d’accessoires. Et puiser dans les motifs majeurs et tribaux du monde entier pour développer ses univers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com