×
4 956
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
15 févr. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maje s'apprête à célébrer ses 20 ans

Publié le
15 févr. 2018

Maje a 20 ans et a décidé de marquer le coup. Depuis la création de la marque féminine parisienne par Judith Milgrom en 1998, de l'eau a coulé sous les ponts et la griffe est devenue une des pièces maîtresses d'un groupe qui approchera bientôt le milliard d'euros de chiffre d'affaires, elle-même ayant vu ses ventes atteindre un nouveau record de 344 millions d'euros (+10 %) en 2017.


Extrait de la capsule anniversaire qui sera lancée au Printemps le 22 mars prochain - Maje


Une santé qui a guidé la manière de célébrer ce vingtième anniversaire, explique Isabelle Guichot, la directrice générale : « On voulait à tout prix éviter de tomber dans un esprit commémoratif... mais plutôt célébrer la vitalité de la marque, la projeter vers l'avant, avec notamment un slogan "dream tomorrow" pour l'opération ».

Un anniversaire qui se déroulera en plusieurs temps, tout au long de l'année, mais dont le coup d'envoi sera donné le 22 mars prochain, avec l'inauguration d'un espace temporaire dans l'atrium du Printemps Haussmann, qui restera ouvert jusqu'au 6 mai. Si Judith Milgrom, la fondatrice de la marque, a choisi le grand magasin parisien pour fêter cet anniversaire, c'est qu'il est le premier à avoir distribué les collections de la griffe à ses débuts. 

Le lieu sera décoré comme un jardin fleuri en l'honneur de la « Fête du Printemps » et permettra à Maje de présenter la collection capsule imaginée pour célébrer sa vingtaine. Autant de pièces que d'années au compteur, qui rendent hommage à la France avec pour fil rouge les couleurs du drapeau tricolore. La griffe investira également les vitrines du grand magasin, avant de prolonger les festivités par elle-même.

« Nous prévoyons un large dispositif de communication tout au long de l'année, avec des campagnes différentes, un logo spécial, mais aussi trois collaborations avec des artistes et enfin, un livre qui viendra résumer ces projets et l'histoire de la marque », détaille Isabelle Guichot, arrivée il y a cinq mois à la direction générale de Maje.

« Cet âge, 20 ans, c'est symbolique, c'est la fin de l'adolescence, le début de la maturité. C'est l'occasion pour nous d'expliquer que nous sommes devenus une vraie marque de référence, de figer les codes qui sont les siens et de dire que si elle a traversé le temps, c'est parce qu'elle a su se réinventer », estime la directrice générale. Aujourd'hui, la réinvention de Maje se fait notamment dans ses presque 500 points de vente, avec une démarche omnicanal qui se précise. Tout en continuant les ouvertures partout dans le monde et parfois également en France, comme au Carrousel du Louvre à Paris dans quelques semaines, la marque a lancé une application pour ses forces de vente et la clientèle pour développer l'approche store-to-Web.

Du côté de son offre, « nous continuons à nous poser des questions, ce qui a par exemple donné naissance à notre première licence lunettes qui arrive en magasins à la fin du mois. Un nouvel exercice intéressant », témoigne Isabelle Guichot, qui confirme la progression des accessoires dans les ventes, notamment via la gamme de sacs « le M », mais aussi la chaussure, qui constituent encore un « beau réservoir de potentiel », selon ses termes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com